Il n'a pas réalisé que la strophe incriminée, la première du "Chant des Allemands", était tabou depuis la chute du IIIe Reich, a assuré une porte-parole


BERLIN Le chanteur britannique Peter Doherty a présenté ses excuses mardi pour avoir entonné en Allemagne "Deutschland, Deutschland über alles", le début de l'hymne allemand qui n'est plus chanté car il avait été récupéré par les nazis. Le chanteur n'a pas réalisé que la strophe incriminée, la première du "Chant des Allemands", était tabou depuis la chute du IIIe Reich, a assuré une porte-parole de l'artiste aux organisateurs d'un festival de rock de Munich (sud) où le chanteur s'est produit samedi.

Le chanteur des Babyshambles, connu pour ses frasques et sa consommation de drogues, s'est fait huer par le public, mais a continué à chanter jusqu'à ce qu'une animatrice de ce festival pour jeunes lui enjoigne de quitter la scène.
"Pete voulait célébrer sa présence à Munich en fusionnant avec la foule, comme il essaie de le faire n'importe où où il va", a expliqué cette porte-parole, citée par les organisateurs du festival on3.
"Il n'était pas au courant de la controverse qui entoure l'hymne national allemand et présente des excuses profondes s'il a offensé" certaines personnes, a-t-elle ajouté.

Doherty est, selon la porte-parole, un "descendant juif" qui "a lutté contre le racisme et le fascisme avec nombre d'organisations dont la Love Music Hate Racism. Il se sent très concerné par ce problème".

© La Dernière Heure 2009