Interrogé sur sa participation en 2011 à la deuxième saison de "Danse avec les stars" diffusée sur TF1, Philippe Candeloro a tout d'abord vanté les mérites du programme qui, selon ses propos, est une "très belle émission, très classe", dans laquelle il a "passé de très bons moments. Une émission très prenante". Ce dernier assume toutefois que la production lui demandait des choses difficiles à accepter au niveau de certains geste à faire lorsqu'il dansait comme certains "stimulis". "Quand vous dansez et que vous vous frottez à quelqu'un et que la production te demande si tu ne peux pas être encore plus sensuel, là ça m'a dérangé et ça m'a gêné car ils ont essayé de me faire lâcher prise. J'ai pas fait Danse avec les stars pour me taper un divorce derrière. Ma femme Olivia n'est jamais venue à une émission (...) en plus quand on danse avec une Candice Pascal... C'est quand même pas un boudin." 

En ce qui concerne le cachet touché pour sa participation à l'époque, Philippe Candeloro se veut plus évasif pour des raisons juridiques.  "Je ne peux pas révéler le montant exact. C'est lié à une confidentialité au niveau du contrat". Le patineur a toutefois évoqué certains montants qui nous aiguillent davantage sur la somme qu'il a touchée après l'émission. "Il faut imaginer que, sur l'ensemble des semaines que vous faites, chaque fois que vous faites un prime supplémentaire, vous êtes rémunéré entre 8.000 et 12.000 euros. Il y a une progression. Moi, dans mon contrat de base, j'ai gagné moins d'argent qui si j'avais signé le contrat de base. Pourquoi ? Parce que j'ai négocié un petit peu plus mon entrée dans l'émission".

Le calcul pour Philippe Candeloro est donc facilement faisable puisque ce dernier a atteint la finale de l'émission en 2011. "Financièrement, quand on se tape les neuf semaines, c'est très intéressant. Quand vous faites l'émission entière, vous avez 100.000 euros. A la base, je ne l'ai pas fait pour l'argent. L'aventure humaine et artistique me plaisaient".