Une dizaine de célébrités ont embauché un avocat et menacent le géant Google.

Quand Hollywood est attaqué, les stars contre-attaquent ? C’est en tout cas le message fort que veut faire passer le gratin d’Hollywood, via son avocat (Marty Singer) qui menace d’attaquer Google en justice, victime des dérives de la Toile ces dernières semaines. Le FBI avait lancé une enquête mais les stars (on pense à Kim Kardashian, Kate Upton ou Kirsten Dunst) ne semblent pas vouloir attendre et jouent la carte de la menace.

Suite aux photos privées dénudées qui ont été piratées et diffusées sur Internet début septembre, ces célébrités - qui ne sont évidemment pas mentionnées, mais autant Rihanna que Jennifer Lawrence pourraient être impliquées - accusent la multinationale Google de ne pas avoir suffisamment (ré) agi pour arrêter ces fuites d’images.

100 millions de dollars

100 millions de dollars, c’est la somme que Marty Singer, l’un des plus puissants avocats de stars, réclame, qualifiant la conduite de la société "ignoble," lit-on dans The Hollywood Reporter . L’avocat porte d’autres accusations encore plus lourdes : "Non seulement Google a eu un comportement répréhensible en n’enlevant pas les images tout de suite, mais ils ont aussi facilité la recherche de ces clichés volés." Ces photos ont été récupérées par des pirates dans les comptes iCloud, le stockage à distance de données d’Apple, puis diffusées sur Internet. La firme à la pomme a assuré qu’aucun des noms d’utilisateurs ou mots de passe n’avait été dérobé directement dans les serveurs d’Apple. Et que ce piratage n’était pas dû à des failles dans son système de sécurité.

La faute à… internet ?

Selon Apple, les pirates sont parvenus à répondre correctement à des questions de sécurité, voire à détourner directement les mots de passe des comptes grâce à des opérations d’hameçonnage (phishing).

"Google gagne des millions de dollars et tire profit de la victimisation de femmes", martèle l’avocat, faisant appel à l’humanité des "coupables" . Ce qui est aussi reproché à Google est le fait qu’il "ferme les yeux" dès qu’il s’agit d’une célébrité. Selon Singer, la société avait déjà ignoré les images de joueurs de football américain agressant des femmes. " Dès qu’il s’agit de stars à la valeur publicitaire, vous ne faites rien. À part récolter les millions de dollars grâce au flux sur votre moteur de recherche."

Elles ne disparaîtront jamais tout à fait

La Toile est un vaste monde. Pernicieux et vicieux. Jennifer Lawrence, Rihanna et consorts ne seront jamais totalement lavées de cet affront (selon les points de vue). Car si verba volant, il est tout aussi vrai sur Internet que scripta manent. Comprenez que ce qui est un jour diffusé sur la Toile reste quelque part accroché. Les photos de ces stars dénudées ne seront jamais, dans la pratique, totalement bannies du Net pour la simple et bonne raison que ce monde virtuel est bien trop vaste.

"Les procédures judiciaires ne peuvent viser qu’un endroit défini. Or, ces images sont présentes dans trop d’endroits, en trop grand nombre. Les supprimer d’Internet est sans espoir", expliquait il y a plusieurs semaines un spécialiste du web, Stéphane Bortzmeyer, dans les colonnes du Nouvel Obs .

Ajoutez à cela le fait que certains internautes mal intentionnés ou tout simplement libidineux se sont empressés d’enregistrer les photos sur leur ordinateur au moment de leur diffusion. Ces clichés pourraient donc réapparaître, un jour où l’autre, comme par enchantement (désenchantement ?). Reste à ces stars à compter sur la bienveillance de certains sites. Beaucoup (comme le bloggeur des stars Perez Hilton) ont en effet joué la carte de la prudence en ôtant rapidement les photos incriminées de leurs pages.