Ce vendredi soir, Benoît Poelvoorde était l'hôte (en duplex) du journal télévisé de la RTBF pour parler de "L'intime festival" qui se déroule ce week-end au Théâtre de Namur. Le moins que l'on puisse dire c'est que l'acteur belge a eu bien du mal à trouver ses mots pour vendre son festival. "Excusez-moi parce que j'ai déjà bu un petit verre", a-t-il expliqué pendant l'interview après une hésitation.

Mis sur pied par l'artiste, ce festival qui invite le public à écouter des acteurs (Edouard Baer, Dominique Blanc, Charles Berling notamment) lire à haute voix des œuvres littéraires fait la part belle, comme son nom l'indique, à l'intime. L'acteur qui nous habitue à des sorties exubérantes n'aime pas trop en parler. "J'ai plus facile de parler à la télé de films que de parler d'un truc qui me touche. Je suis mal à l'aise au moment où je vous réponds."

Benoît Poelvoorde avait lu l'an passé plusieurs textes sur scène mais ne réitéra pas cette année cette expérience. "Je me suis essayé à cet exercice, j'ai eu très peur et je n'en garde pas un souvenir merveilleux. J'ai beau aimer lire, je ne sais pas le faire. Je suis admiratif des écrivains, des gens qui savent lire, des gens qui savent écouter", a-t-il confié avant de conclure. " Merci de m'avoir reçu malgré mes balbutiements."