People

Jusqu’au 9 janvier prochain, jour de l’élection diffusée en direct sur AB3, découvrons nos 30 finalistes à Miss Belgique 2016. Aujourd’hui, Camille Vanhiesbecq.

Petite par la taille (avec son 1,60 m, c’est la plus petite des finalistes) mais grande par le caractère (et on ne dit pas cela parce qu’elle a des origines siciliennes), Camille Vanhiesbecq est originaire de Péronnes-lez-Binche. Première dauphine de Miss Hainaut, cette jeune fille de 21 ans a été élue Miss Wallonie lors du voyage en Égypte. Ravie d’avoir décroché ce titre purement honorifique, la jolie Binchoise (son cousin est d’ailleurs échevin de la commune) compte bien renverser la tendance des grandes Miss Belgique. "Si je peux décomplexer des filles de petite taille par le biais de cette élection, j’ai tout gagné. Même si j’aimerais bien aussi gagner, cela va de soi (sourires)."

Hobbys ? "Je pourrais maquiller toute ma vie", confie celle qui semble avoir trouvé sa vocation. "J’aime faire ressortir ce qu’il y a de plus beau chez une personne. Mais attention, les pots de peinture, je déteste ça !" Autodidacte, cette make-up artiste (qui a déjà maquillé des modèles de l’agence Dominique) ne suit pas spécialement les conseils beauté de la youtubeuse Enjoy Phoenix mais plutôt des Américaines.

Qualité ? "Je reste moi-même, je ne joue pas de rôle." On lui rajoute son âme artistique, créative et ses talents d’imitation (si, si !). "Je n’aime pas rester sans rien faire; j’aimerais obtenir un diplôme de sciences en plus."

Défaut ? "Je ne me laisse pas faire… j’ai parfois un sale caractère mais bon, je suis une fille aussi" , sourit celle qui nous avoue qu’en amour, elle ne se fera "jamais dominer par un homme !"

Une bonne Miss Belgique, selon elle ? "Elle doit être fort sociable. Même si le comité a parfois une mauvaise image, je m’en fous de ce que les gens pensent; je fais mon truc !"

© DR

(SMS MB01 au 6665).