Harry et Meghan ont beau avoir commencé leur nouvelle vie en Californie, ils sont toujours bien décidés à se venger des médias qui leur ont "empoisonné la vie". Mais, pour rétablir la vérité, le couple est contraint de dévoiler des informations qui auraient dû rester secrètes.

Les Sussex, via leurs avocats, ont ainsi pour la première fois révélé, le 20 avril dernier, des SMS privés, échangés avec Thomas Markle, le père de Meghan. Ceci, afin d'étayer leur version des faits dans le cadre du procès les opposant à Associated Newspapers (DailyMail, Mail on Sunday, MailOnline...) qui débute ce vendredi. Meghan accuse, entre autres, le Daily Mail d'avoir publié des SMS "trafiqués" entre elle et son père. Pour prouver sa bonne foi, le couple a tenu à publier les vrais échanges.

Dans ces SMS, qui datent de mai 2018, on se rend compte que le Prince et sa future femme ont tenté à plusieurs reprises de contacter Thomas Markle afin de mettre les choses à plat. Mais le père de la jeune femme s'est montré distant.

"Nous seuls pouvons vous aider"

Quand Thomas Markle a annoncé qu'il ne pourrait pas se rendre au mariage de sa fille, le Prince Harry a tout fait pour tenter de le joindre, à travers au moins trois messages:

"Tom, c'est Harry. Je vais vous appeler maintenant. Décrochez s'il vous plait. Merci."

"Tom, c'est encore Harry. J'ai vraiment besoin de vous parler. Vous n'avez pas besoin de vous excuser, nous comprenons les circonstances mais parler publiquement va empirer la situation. Si vous aimez Meg et que vous voulez son bonheur, appelez-moi. Il y a d'autres options qui n'impliquent pas que vous parliez aux médias. Appelez-moi et nous pourrons nous expliquer. Meg et moi ne sommes pas fâchés, nous voulons juste vous parler."

"Toute prise de parole à la presse VA se retourner contre vous. Nous seuls pouvons vous aider, comme nous essayons de faire depuis le tout premier jour."

"Je suis très inquiète pour ta santé"

Pire, c'est via le média people TMZ que Meghan Markle a appris que son père avait fait une crise cardiaque, comme tendent à le montrer les messages dévoilés.

"Je t'ai envoyé des messages et j'ai essayé de t'appeler mais tu ne réponds pas", a texté Meghan Markle. "J'espère que tu vas bien. Je suis très inquiète pour ta santé et ta sécurité". J'ai pris toutes les mesures pour te protéger, mais je ne sais pas si je pourrai faire plus si tu ne réponds pas. Tu as besoin d'aide? Nous pouvons envoyer des équipes de sécurité. Je suis désolée de savoir que tu es à l'hôpital."

"Harry et moi avons pris une décision plus tôt aujourd'hui. Nous allons t'envoyer des agents de sécurité. Ils seront là si tu as besoin. S'il te plait, appelle quand tu peux. C'est très préoccupant", a encore écrit Meghan.
Ce à quoi Thomas Markle a répondu qu'il n'avait "rien fait pour les blesser. Je suis désolé si ma crise cardiaque est un inconvénient pour vous."

"Tom, c'est Harry, je vous prie de répondre. C'est besoin de savoir que c'est vraiment vous, car ça ne vous ressemble pas", a alors réagi le petit-fils de la reine Elisabeth II.

Rien n'y a fait, Thomas Markle n'est pas venu au mariage de sa fille, qui n'a donc plus eu de contacts avec lui. Afin de recoller les morceaux: la Duchesse de Sussex lui a envoyé une lettre manuscrite un an plus tard. Celle-ci a été publiée malgré elle dans le Mail on Sunday. Dans cette lettre, elle explique avoir "le coeur brisé". "Je t'aime. Je n'ai qu'un père".

Le Mail on Sunday devra aussi répondre de la publication de cette missive lors du procès.