Visiblement, Brigitte Bardot digère mal pas que le président "de la décadence et du désintéressement" soit arrivé en tête du premier tour. “Les Français, en votant pour vous pour un second mandat, sont victimes du syndrome de Stockholm, ces otages qui ne peuvent pas se passer de leur bourreau”, balance la star dans sa lettre ouverte sur Twitter. “Votre lâcheté et votre indignité vous poussent aux sordides accords que vous passez avec les chasseurs”, dénonce celle qui fait référence aux promesses d'Emmanuel Macron à la Fédération nationale des chasseurs présidée par Willy Schraen. “Cette allégeance est ignoble de votre part, mendiant les voix qu'il vous apporte en échange”.

Militante de la cause animale, Brigitte Bardot conclut sa lettre par une comparaison osée. “Vous êtes le Poutine de la nature et des animaux”, écrit-t-elle, un “destructeur sanguinaire, méprisable et méprisé. Et puisque vous emmerdez les Français, ils devraient vous le rendre au centuple".