Son père, le médaillé olympique Inaki Urdangarin, purge une peine de prison de 6 ans.

Le week-end dernier, Pablo Urdangarin, second fils de l’infante Cristina d’Espagne et d’Inaki Urdangarin, a pu compter sur des supporters de premier ordre.

Âgé de 18 ans, Pablo est joueur au sein de l’équipe de handball de Hanovre en Allemagne. Il marche donc sur les traces sportives de son père le médaillé olympique Inaki Urdangarin qui purge une peine de prison de 6 ans depuis juin 2018 près d’Avila en Espagne.

Une déchirure totale pour la famille sans compter que bien des amis de l’infante et de son époux leur ont tourné le dos.

Installée à Genève avec ses trois autres enfants, Cristina d’Espagne a progressivement fait son come-back officiel lors d’événements à caractère familial auprès de la Cour, notamment lors des 80 ans de sa mère, impliquant une photo officielle sur le perron du Palais de La Zarzuela à Madrid avec son frère et sa belle-sœur Felipe et Letizia inclus. Elle a aussi toujours pu compter sur l’appui indéfectible de sa mère la reine Sophie et de sa sœur l’infante Cristina.

Mais cette visite privée en grande délégation incluant aussi Claire Liebaert, la mère d’Inaki et belle-mère de l’infante, de nationalité belge, qui a toujours été malgré sa propre douleur, très proche de l’infante et de ses quatre petits-enfants, passant de manière récurrente des séjours auprès d’eux à Genève, n’est pas banale.

Juan Carlos d’Espagne, roi de la transition démocratique, sur le trône pendant 40 ans, qui fit le choix d’abdiquer entre autres en raison du procès qui se profilait pour son beau-fils inculpé de détournement de fonds publics, s’est montré plus grand-père que jamais.

Lui qui limite ses déplacements en raison de sa santé, est donc venu à Hanovre avec… son épouse la reine Sophie dont il est désormais de notoriété publique que le couple n’entretient plus que des relations de pure cordialité.

Mais encourager un petit-fils qui a enduré l’opprobre publique faite à son père suite à son procès, était probablement au-dessus de toutes les considérations : se montrer tout simplement unis comme une famille.