L'actrice n'a pas toujours été la sex symbol qu'elle est aujourd'hui.


Elle ne s'en est jamais cachée : lorsqu'elle était jeune, elle a subi de nombreuses moqueries à cause de son physique. Lors d'une conférence organisée ce mercredi 22 mars à Wembley, l'actrice a pris la parole devant des milliers de personnes pour raconter le calvaire qu'elle a vécu.

"On m'enfermait dans un placard en se moquant. On m'appelait 'blubber' (que l'on peut traduire par baleine ou graisse de baleine). On m'a dit que je ne serait jamais actrice, que je n'étais pas belle, que je n'aurais que des rôles de grosses, et encore. Je me sentais vraiment très mal", a-t-elle expliqué sans tabous. 

"Si j'ai vécu cela, c'est parce que je ne correspondais pas à l'idée que les autres se faisaient de la perfection. Je n'avais pas un corps parfait", a-t-elle souligné. Pourtant, la jeune femme n'a jamais abandonné son rêve. Elle a commencé tout en bas de l'échelle en décrochant "des rôles d'épouvantail, de fée maléfique ou de grenouille dansante". "Ce n'est pas grave car j'aimais jouer. Peu importe le rôle, je voulais le faire bien".

Jusqu'au jour où la Britannique prend sa revanche sur la vie et postule pour Titanic. "La candidate la plus improbable, Kate, la vendeuse de la sandwicherie de Reading, devenait soudainement actrice dans un des plus grands films jamais réalisés", conclut l'interprète de Rose, aux côtés de Leonardo DiCaprio dans le film de James Cameron. Un succès qui a lancé sa carrière et lui a permis de décrocher l'Oscar de la meilleure actrice.