Nos 30 finalistes sont parties traire des chèvres et visiter un site historique en mini short. Place donc aux premières perles miss-tiques.  

"J’en prends une ou les deux ?", lance une candidate lorsqu’elle se retrouve sous les mamelles d’une chèvre de la ferme Agrecofarms. "J’ai peur de lui faire mal… Et ça ne risque rien avec ma bague ?" Avant une autre réflexion qui va de mal en pis. "Oula, c’est compliqué, j’aurais jamais imaginé qu’autant de lait pouvait sortir de ça !" Éclat de rires général !

Avant de danser le sirtaki, de mettre la main à la pâte pour cuire du pain (elles étaient vraiment au four et au moulin), nos miss ont également écrasé du raisin pour faire du vin. Les filles ne se sont jamais pris la grappe pour s’atteler à la tâche mais ont plutôt pris leur pied en dansant et chantant dans la bassine des chansons pour enfants. Surréalisme à la grecque, version noir-jaune-rouge, quand tu nous tiens !

La suite de la journée s’est déroulée du côté de Knossos. "On va visiter des cailloux ?", balance l’une d’entre elles en parlant du site le plus important de l’Antiquité grecque avec ses vestiges d’une des plus anciennes civilisations européennes (12.000 habitants). Knossos, célèbre pour son fil d’Ariane, sa légende du Minotaure et son palais de 22.000 mètres carrés (1.500 chambres) au sommet d’une colline. "Et ce sont eux qui ont construit tout ça ?", glisse une des miss qui, même si elles font de la pub pour du gin aphrodisiaque, ne peuvent ni boire ni fumer. "Waouw… ils étaient vachement forts !"

Bref, entre un "C’est trop beau les cristaux dans la roche, ça brille !", ou un "je regarderai sur Google en rentrant", un peu d’histoire mythologique ("les poitrines à l’air étaient un signe de fertilité avant ? C’est marrant, nous, aujourd’hui, on cache tout !") ne fait donc visiblement jamais de mal pour la culture de nos reines de beauté. "C’était la matière que je détestais le plus à école, confie l’une d’elle à sa copine. Les cours d’histoire n’ont jamais été mon fort." Et cela se ressent un peu après… "Ils étaient de religion orthodoxe", lance une finaliste. "Euh… cette civilisation date de 2.000 ans avant Jésus Christ ma chère", rétorque la guide locale…