Keith Richards "furieux" que Mick Jagger ait accepté d’être anobli

LONDRES Le guitariste des Rolling Stones Keith Richards affirme qu’il a été "furieux" d’apprendre l’anoblissement de Mick Jagger, et qu’il a menacé en représailles de quitter la tournée mondiale en cours du groupe rock.
Keith Richards affirme "avoir ressenti une rage froide devant la stupidité totale" de Mick Jagger, dans une interview à paraître lundi dans le magazine musical britannique Mojo.
"Il y avait de quoi enrager, j’ai menacé de quitter la tournée (du 40ème anniversaire des Rolling Stones), ça m’a rendu marteau, dingue", affirme le guitariste des Stones, aujourd’hui âgé de 58 ans, et dont on ne compte plus les brouilles avec Mick Jagger.
"Mais franchement, Mick a fait tellement de conneries, on n’en est plus à une près", poursuit ensuite Keith Richards.

"L’important est qu’au bout du compte, il revienne à la maison, et la maison, c’est les Stones. Tant qu’il est avec nous, il est OK", poursuit le guitariste des Stones.
Dans cette interview collective, le batteur Charlie Watts et le guitariste Ron Wood estiment que si Mick Jagger a été anobli, Keith Richards devrait également l’être. Mais le guitariste "doute qu’on lui propose" d’être anobli, "parce qu’ils savent où je leur dirais de se le mettre".
Les Rolling Stones, qui viennent de fêter les 40 ans de leur groupe, ont entamé aux Etats-Unis début septembre une nouvelle tournée mondiale qui doit durer plusieurs mois.
Mick Jagger, 59 ans, a été anobli par la reine d’Angleterre l’été dernier, et il est ainsi devenu "Sir Mick", au même titre que l’ancien Beatle Paul McCartney, Elton John ou Cliff Richard.