10 ans. C'est le temps qu'il aura fallu à Kate Middleton pour peaufiner sa compréhension de la santé mentale chez la petite enfance. Ce qui constitue un véritable cheval de bataille depuis son arrivée fracassante au sein de la famille royale britannique en 2011 est désormais au coeur de son "plus ambitieux projet à ce jour", écrit Rebecca English du Daily Mail. 

Période charnière  

Ce 18 juin, la duchesse de Cambridge a dévoilé les grandes lignes de son "Center for Early Childhood" ("Centre pour la petite enfance", Ndlr). Pour la maman de George, Charlotte et Louis, dont les initiales ornent son médaillon préféré dans la vidéo de lancement, il faut prendre cette problématique à bras le corps, comme on le fait actuellement pour le changement climatique. L'idée ? Mieux encadrer l'éducation des enfants jusqu'à leur cinquième année, période charnière. 

"En travaillant étroitement avec les autres, le centre espère mettre en lumière que les cinq premières années d'une vie sont tout aussi importantes que la suite, mais aussi ce que l'on peut faire pour saisir cette opportunité unique pour créer une société plus heureuse, plus équilibrée et plus réconfortante", a fait savoir l'épouse du prince William dans un communiqué. Kate Middleton marche ainsi dans les pas du prince Charles dont le "Prince's Trust" fut – et est encore – auréolé de succès.