Souvenez-vous, c'était le 31 octobre dernier. Ary Abittan, 47 ans, était mis en garde à vue après qu'une jeune femme de 23 ans ait porté plainte pour viol contre l'acteur. Présumé innocent, Ary Abittan a, depuis, fait profil bas. Mis en examen et placé sous contrôle judiciaire, on ne l'a plus vu ni entendu depuis plus de deux mois.

Mais, en ce début d'année, il était censé démarrer la tournée de son nouveau spectacle, "Pour de vrai", qui devait l'emmener aux quatre coins de la France, en 51 dates. Un one-man-show dans lequel il devait évoquer "sans tabou sa vie quotidienne avec sa sensibilité", comme le disait la note d'intention. Las! Ary Abittan a, évidemment, dû annuler sa tournée. Selon des informations publiées dans "Closer", son tourneur, Gilbert Coullier, lui réclamerait des millions d'euros de manque à gagner.

Une nouvelle tuile pour le comédien, dont la sortie du film "Mais qu'est-ce qu'on a encore fait au bon Dieu" vient d'être postposée. Seul Claude Lelouch, qui l'a engagé pour jouer dans "L'amour, c'est mieux que la vie", semble encore le soutenir, du bout des lèvres. Dans les colonnes de "Paris Match", le cinéaste affirme être "très malheureux. Parce que c'est quelqu'un que j'aime bien et qui me fait rire". "Je voudrais croire que c'est une histoire qui a mal tourné, mais je me rangerai à la décision de la justice. Elle dira la vérité. C'est une valeur fondamentale de notre démocratie. Il faut juste lui donner les moyens, le temps. Et se préserver du tribunal médiatique".