LONDRES L'ancien membre des Take That a reconnu une importante dépendance aux médicaments et qu'il prenait des doses "colossales, à faire arrêter un cœur". Son addiction aux antidouleurs a failli le tuer. "Tant que vous n'y mettez pas un stop, vous vous tuez. J'ai dû être très, très près de la mort. J'aurais pu continuer pour être honnête. Vous arrivez à un point où quand vous êtes très loin dans votre addiction, cela vous est égal de vivre ou mourir, parce que c'est juste là où ça vous mène." C'est une cure de désintoxication en 2007 qui lui a permis de chasser ses vieux démons. "Mes managers m'ont dit : 'Rob, tu as l'air affreux'. J'ai dit : 'Je vais aller en désintox, vous n'avez pas besoin de me dire ces trucs méchants'. Il y avait un avion qui m'attendait. J'étais dans cet avion et je tapais sur les sièges, j'étais tellement énervé contre moi-même".



© La Dernière Heure 2009