L'épouse du prince Harry, Meghan, a donné naissance à un garçon, a annoncé le prince aux médias lundi.

"Je suis très heureux d'annoncer que Meghan et moi avons eu un bébé ce matin, un bébé en très bonne santé", a déclaré le duc de Sussex, très souriant, aux caméras de télévision à Windsor.

"It's a boy!", ont partagé le prince Harry et Meghan Markle sur leur compte officiel Instagram. Et d'ajouter: "Meghan Markle a accouché à 5h26 ce lundi matin. Le bébé pèse 3,260 kg. Le duc de Sussex était présent pour l'accouchement. L'ensemble de la famille royale a été informé et est ravi de cette nouvelle. La mère de la duchesse, Doria Ragland, qui est folle de joie de l'arrivée de son premier petit-enfant, est avec sa fille au Frogmore Cottage. La mère et l'enfant se porte bien"


"Le travail a commencé pour la Duchesse aux premières heures ce matin. Le duc de Sussex était aux côtés de son Altesse Royale", avait indiqué quelques dizaines de minutes plus tôt Buckingham Palace dans un court communiqué, précisant qu'"une annonce serait faite bientôt".

Le bébé princier, fils de Harry, 34 ans, et de Meghan, ancienne actrice américaine de 37 ans, prend la septième place dans l'ordre de succession au trône britannique, derrière son grand-père, le prince Charles, son oncle, le prince William, les trois enfants de celui-ci, George, Charlotte et Louis, et son père.

Il est le huitième arrière petit-enfant de la reine Elizabeth II, 93 ans, et du prince Philip, 97 ans.

Attendue fin avril ou début mai, la naissance semblait imminente, le palais de Kensington ayant annoncé vendredi que le prince Harry annulait en partie une visite prévue cette semaine aux Pays-Bas.

Le prince Harry et Meghan se sont unis le 19 mai 2018 en la chapelle St George du château de Windsor.


© IPM Graphics

La presse s'inquiètait

A noter que la presse britannique s'inquiétait lundi matin car Meghan Markle avait dépassé d'une semaine la date de son terme. "Une étude récente a prouvé que les femmes de plus de 36 ans devraient envisager de déclencher l’accouchement autour du terme de leur grossesse, parce qu’elles sont exposées à plus de risques", pointait ainsi un obstétricien dans le Daily Mail.

© IPM graphics