"Si je reste, je meurs", a ainsi notamment écrit Jeny, accompagné d'images d'elle avec un oeil gonflé, sur son compte Instagram ce dimanche après-midi. "Il m'a encore frappée!"

Un témoignage glaçant -elle serait restée 5 jours enfermée chez elle, traumatisée- qui a fait réagir toute la Toile, tant les images font froid dans le dos et rappellent celles d'autres stars comme Rihanna, Halle Berry, Flavie Flament, Loana, etc. qui ont elles aussi osé briser le silence. "Je vous avoue que je suis très fatiguée et en état de choc, écrit-elle encore en story Instagram ce matin. Je rentre en thérapie et ça me fait beaucoup de bien de parler de ma situation. Ca me libère tellement. j'espère vous revenir en forme très vite et avec le sourire. J'ai besoin de danser, d'évacuer, de faire du sport, je sais que ça va m'aider. Ca m'a toujours aidé."

© INSTAGRAM

Elle a porté plainte

Ce cas-ci fait d'autant plus résonnance qu'il se passe en Belgique, avec une star du petit écran (Tarmac, RTBF) et des réseaux sociaux (House of Voo notamment). Jeny qui, avec son binôme Anae ayant fait le buzz jusqu'aux USA. Le duo de danseuses bruxelloises, une prof avec son élève, avait séduit Ellen DeGeneres (CBS) qui les avait invité sur son plateau télé. Jeny annonce avoir porté plainte. "J'ai rendez-vous avec mon avocat, la justice fait son travail donc, s'il vous plait, encore, n'essayez pas de faire justice vous-même. Merci."

© INSTAGRAM

 Docteur Idéologie nie les faits

"Je suis moi-même contre la violence envers les femmes et en aucun cas je n'ai levé la main sur elle.Et comme il y a des choses qui s'expliquent, je vais m'expliquer." Si Bryan nie les faits et dit avoir les preuves -un stabilisateur de caméra qui est tombé selon lui- du gonflement à l'oeil de sa femme, il annonce même faire un live Instagram ce lundi soir pour tout expliquer. "C'est arrivé pendant une dispute et apparemment la haine l'emporte. Je continuerai à me défendre jusqu'au bout." Ou encore: "Je vais expliquer la cohérence de tout cela, ce n'est pas une pêche venant de ma part." Il pense aussi qu'on tente de le faire tomber. "Si c'est pas vouloir saboter une personne 'encore frapper'", ecrit-il aussi en story Instagram. "Merci Jeny, merci pour tout ma jumelle."

Si l'homme reste présumé innocent (le travail judiciaire est en cours),  les commentaires des fans de Docteurideologie sous son message ne se sont pas fait attendre. "C'est mal ce que t'as fait, je suis choqué vraiment", dixit l'influenceur Simon Herck. "On veut une incarcération, pas des explications!", peut-on encore lire. "Ta carrière n'a pas encore commencé, on va la terminer."; "Tu n'as aucune excuse"; "Tu es jaloux de son succès". Avant d'être renommé "Docteurmensongeologie". Les réseaux sociaux deviennent une sorte de tribunal avant l'heure.

Une des ex de son mari témoigne

Quant à Jeny, qui aurait été victime de violences conjugales à répétition de la part de son mari et vivant dans la peur de ses représailles, elle n'avait jamais osé en parler publiquement. Voilà qui est chose faite. "Il a menacé moi et mes proches que si j'osais parler, il allait me (nous) terminer. Il est dans le déni total!", déplore Jenny en story Instagram. Il m'accuse de mentir. Ca fait 5 ans que je me fais violenter et manipuler. Aujourd'hui, grâce à mon post, j'ai enfin une preuve et la version d'une de ses ex qui est aussi la mère de ses enfants. Je n'avais jamais eu la possibilité de rentrer en contact avec elle." Et elle termine par cette phrase: "La parole se libère, plus jamais ça!"

"Bryan est vraiment quelqu'un de violent, dit cette personne. Il m'a aussi frappé plusieurs fois devant témoins, ses parents et ses frères et soeurs." ; "J'allais à me cacher avec mes propres enfants dans ma maison"; "Mes enfants avaient peur de lui"; "Il me tapait devant les enfants"; "Ca devenait insupportable et c'est pour cela qu'on s'est séparé"

Jeny fait appel à d'autres personnes qui auraient des preuves ou veulent témoigner. "J'en ai vraiment besoin, ne restez pas sous silence, écrit-elle sur Instagram. Il y a peut-être d'autres victimes."

De nombreux people la suivent dans son combat: "Merci pour elles"

Fanny Neguesha. "OMG 😔 courage bon rétablissement et surtout bravo car il faut du courage de se mettre sur les réseaux comme ça avec un tel message."

Margaux De Ré, la présidente de la commission égalité au parlement bruxellois. "Je suis sans voix. On est là. Que les coupables tremblent et que la honte change de camp."

Nadege Beausson-Diagne. "Force et courage pour ta reconstruction. J espère que tu es bien entourée. Je suis désolée pour toi . Bravo de briser le silence. Tu es courageuse et forte . Avec toi"

Lous and the Yakouza. "Je suis tellement désolée que tu doives traverser tout ça..."

Coumba de Koh-Lanta. "Force ma belle. T’as tout mon soutien"

Issa Doumbia. "Il n'a même pas le droit d'avoir une place à tes côtés ! 🤬🤬🤬 sale type ! complètement honteux."

Abdel en vrai. "Ce qui t’arrives est horrible, que Dieu te donne la force de surmonter cette lourde épreuve, tu as tout mon soutien Jenny."

Amanda Malela. Je suis sous le choc. Même si nous avons eu à travailler avec ton ex fiancé, la violence est quelque chose que je condamne fortement! Je suis à 100% avec toi sis! Courage

SilentJill, aka Jill Vandermeulen. "Mon dieu mais quelle horreur ! Je suis tellement désolée pour toi ! You are a strong and exceptional woman, you deserve love, support and safety !!"

Ou encore le message touchant de Cécile Djunga qui elle, avait été victime de racisme à grande échelle et avait aussi brisé le silence. "Ohh Jeny, tu as mon total soutien. Tu as fait le plus difficile. PARTIR! Et ce que tu viens de faire va donner tellement de force à beaucoup de femmes. Merci merci pour elles. Tu es une star et tu vas continuer de briller. Encore plus fort!"

© Facebook

© INSTAGRAM

© INSTAGRAM