Les choses sont claires et dites d'emblée: "C'est la plus belle personne que j'ai rencontrée", affirme Samuel Benchetrit à propos de Vanessa Paradis, sa muse et son épouse depuis 2018. Un mariage qui avait surpris tout le monde et que les amoureux avaient su garder secret, avant de dire leur bonheur au grand jour.

S'il s'exprime aujourd'hui dans la presse, c'est pour évoquer la pièce "Maman", qui se joue au théâtre Edouard VII à Paris depuis le 14 septembre. Et dans laquelle Vanessa Paradis fait ses débuts en tant que comédienne de théâtre. S'il se décrit comme un homme pressé qui aime "aller vite, ne pas insister pour ne pas être dans le labeur", il affirme en revanche que sa belle, elle, est "claire, précise, grande travailleuse".

D'autres qualités sont à ajouter au catalogue, que Samuel Benchetrit décrit avec une vraie flamme. Vanessa est aussi "humble, bienveillante, très bien élevée", dit-il encore. Une admiration réciproque, si l'on en croit les propos tenus par l'actrice dans "Elle", il y a peu. "Samuel est très talentueux, très musical (...) Tout ce qu'il fait me donne envie de rêver ou de partir à l'aventure. Ça me transporte".

Pour toutes ces raisons, elle a donc accepté de franchir le pas et de brûler les planches. Une aventure qui l'a beaucoup fait traquer, elle qui, pourtant, connaît le métier depuis l'enfance. "Pas que je n'en sois pas capable, je peux parler très fort, mais quand on joue, on ressent ce qu'on vit. Je suis ainsi. Dès que l'émotion est totalement en moi, j'oublie de parler fort, ce n'est pas automatique", confiait-elle au Parisien à quelques jours de la première. Ajoutant d'ailleurs avoir été un peu choquée de découvrir le prix de certaines places (dans le "carré d'or") qui grimpent jusqu'à 98 euros. "C'est vrai que j'ai été un peu choquée, mais je ne connais pas le monde du théâtre", confiait-ellle. "Ce n'est pas moi qui fixe les prix et qui vais toucher de l'argent sur les places". Du reste, comme elle le précise, elle n'a pas eu, à ce sujet, son mot à dire. "Je l'ai appris une fois que c'était fait… En ce moment, je suis tellement concentrée sur le travail pour réussir, je n'ai pas demandé le prix des places", précisait-elle.