People

C’est à la terrasse (arrière et bordée de pelouse) d’un élégant (sans excès) restaurant de La Hulpe, le Barbavin, que Sandrine Corman nous a donné rendez-vous, en cet après-midi ensoleillé. Autant dire des circonstances idéales pour discuter à bâtons rompus avec l’animatrice vedette de RTL, devenue dernièrement une personnalité outre-Quiévrain. Mais arrêtons-nous ici. Rembobinons un instant. Pourquoi Sandrine, ex-Miss Belgique (en 1997), nous rencontre-t-elle autour d’une bonne table ? 

La réponse est enthousiaste : "J’aime cet endroit. Parce que je suis une réelle épicurienne. J’aime le bon vin et la bonne bouffe ! Et ici, le patron a une impressionnante cave à vins. En fonction de tes goûts, il te déniche la bouteille idéale !" En clair, Sandrine Corman nous dit que le secret de sa silhouette de rêve ne se cache pas dans un régime draconien… "Oh non ! Au contraire, j’adore être en terrasse, boire des verres. Je ne m’enfile pas des alcools forts. Mais l’été est propice à cela." En revanche, il existe bien un moyen d’entretenir ce corps de Miss. "Je fais du sport. Pas comme une forcenée. Mais je fais de la salle, l’été je cours dehors. Et j’ai repris le tennis aussi (NdlR : la DH du 27 juin vous révélait qu’elle était la marraine, fin juillet, d’un grand tournoi de tennis organisé par son compagnon, Michel Bouhoulle). Je n’ai jamais joué au point d’avoir été classée, mais là, je m’y remets à fond ! Pour l’année prochaine, j’espère que j’aurai bien progressé !" Sandrine Corman, qui a élu domicile dans le Brabant wallon, avoue qu’avec un train de vie parfois stressant - elle partage sa semaine entre Paris et Bruxelles, mais était off en ce mois de juillet -, elle a "besoin de décompresser. Et j’ai remarqué qu’on devient accro au sport. Quand tu en fais, tu ne veux plus t’arrêter !"

Théâtre à paris

Si Sandrine Corman peut, ces jours-ci, passer tout son temps libre avec son fils Oscar, 6 ans ("qu’est-ce qu’il grandit !" dit-elle avec la fierté d’une mère), c’est parce que la capitale française ne l’appellera à elle qu’au mois d’août. Au théâtre du Temple, elle joue en alternance dans la pièce Fête comme chez vous. Elle y reprendra son rôle du 1er au 15 août. "C’était un rêve pour moi de jouer au théâtre à Paris. C’est vachement plus difficile." L’animatrice, qui a découvert les planches grâce aux pièces du Télévie (et le succès qui va avec) doit redémarrer de zéro, dans le milieu théâtral parisien. 

"Avec le Télévie, on est assuré que les gens viennent. Ils sont là pour nous. Ce n’est pas vraiment la réalité du milieu théâtral. À Paris, c’est différent. En plus, on joue pendant l’été, une période durant laquelle les gens n’ont pas envie d’aller au théâtre. Le public parisien n’est pas facile et les salles ne sont pas remplies." Mais la jolie blonde nous avoue, tout en dégustant son entrée (un tartare de Saint-Jacques, vous saurez tout…), que cela lui plaît de "reconstruire sa carrière" et sa notoriété chez nos voisins. "Je fais ce que j’ai fait il y a un petit temps sur M6. Mais que je joue au théâtre devant 50 personnes ou 400 ne change rien. Je donne la même énergie, même si, quand le public manque, on est moins porté par les rires."

Seule ombre au tableau de cette vie professionnelle parisienne : en dehors du boulot, elle s’ennuie dans la capitale française. "Je ne suis pas chez moi, je dois combler mes journées. Je n’ai pas d’ appart à Paris. Et je n’en aurai jamais ! Je ne veux pas. Pendant que je joue au théâtre, je loge chez mon partenaire sur scène, qui est aussi mon avocat."

Radio et télé de rentrée

Sandrine Corman a des attaches indéfectibles en Belgique. Pour son fils, et afin de privilégier sa vie de famille, l’animatrice a refusé la présentation ô combien prisée du 6/9 sur NRJ France, à la rentrée. "Si je n’avais pas d’enfant, je l’aurais fait. Mais là, je ne vois pas comment on peut gérer une vie de famille avec de tels horaires. Je ne sais pas comment les autres animatrices font !" Mais c’est sans regret que Sandrine nous annonce que de la radio, elle en fera bel et bien dès septembre. Si pas à Paris, ce sera au sein du groupe RTL qui a l’a mise sur les rails du succès. 

Sur Bel RTL à la rentrée, elle animera une émission hebdomadaire. "Je crois qu’au sein de Bel RTL, ils veulent renouveler l’image de la chaîne, redonner un peu de peps ! J’ai accepté cette proposition avec joie. Ce n’est pas trop contraignant. Et puis, je retrouverai le plaisir du direct ! On a en radio plus de libertés qu’en télé, j’ai l’impression. Et on n’est pas obligé de s’apprêter pour passer à l’antenne. On peut garder son côté naturel !"

Quant à la télé, sur RTL-TVi, Sandrine Corman a clairement exprimé son souhait de revenir régulièrement à l’antenne. Ce sera le cas sur M6 où elle reprendra les rênes - pour la cinquième édition consécutive - de La France a un incroyable talent. Elle se réjouit, en outre, que son émission people, sur la même chaîne, Accès privé, ne passe pas à la trappe. "L’émission va revenir sous une autre forme. Avec un nouveau nom que je ne connais pas encore. Je serai plus présente à l’antenne, devant un nouveau décor et je ferai des interviews. J’ai commencé avec Gwyneth Paltrow ! Pourquoi pas rêver à Brad Pitt maintenant?"