Ce dimanche soir à Colombo, c'était le grand soir pour Pushpika De Silva. En effet, cette jeune srilankaise de 31 ans a été élue Miss Sri Lanka 2021 au terme de la cérémonie annuelle des Miss. Diffusée sur une chaîne de télévision nationale, l’élection s’est clôturée par le traditionnel couronnement. Mais un final pour le moins insolite... pour ne pas dire polémique. 

En effet, Caroline Jurie, élue Miss Sri Lanka en 2019, n’a visiblement pas accepté qu’une femme divorcée remporte le titre tant convoité. Et juste avant de retirer la couronne à De Silva sans ménagement, elle déclare au micro devant les téléspectateurs: "Il existe une règle qui empêche les femmes qui ont déjà été mariées et sont divorcées… Alors je prends des mesures pour que la couronne passe à la deuxième place." Comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessous, Miss Sri Lanka arrache donc la couronne de la tête de Miss Sri Lanka 2021 pour la mettre sur celle de sa première dauphine.


"Je ne suis pas divorcée mais je vis bien séparément"

Pushpika De Silva a tenu à remettre les pendules à l'heure quant à son statut marital sur son compte Facebook. "Je ne suis pas divorcée mais je vis bien séparément". Avant d'ajouter: "Je suis toujours une femme non divorcée. Une vraie reine n’est pas une femme qui arrache la couronne d’une autre femme."

Dans son post, publié le lendemain de l'élection, la Miss précise aussi qu’elle a dû se rendre à l’hôpital suite à ses blessures engendrées à la tête. Et Pushpika De Silva prévient qu'elle n’en restera pas là. La jeune femme de 31 ans a annoncé qu’elle intenterait une action en justice pour dénoncer la manière "déraisonnable et insultante" dont elle a été traitée. Quant aux organisateurs de l’élection -suite à la confirmation de sa victoire et du fait qu'elle n'est en effet pas divorcée-, ils ont pris la décision de remettre la couronne à la gagnante du concours de beauté.