Le divorce de Phil Collins est le plus cher des stars britanniques. Le record de Paul McCartney est battu...

LONDRES Phil Collins est entré au Guinness Book des records. Mais il est à craindre que cela ne lui procure pas le moindre plaisir. Bien au contraire même. Il vient en effet d'effacer Paul McCartney de la rubrique des divorces les plus chers du show-biz britannique. Jusqu'à présent, l'ex-Beatle y trônait à côté de la somme astronomique de 38,9 millions d'euros. Désormais, le leader de Genesis le surclasse avec 40 millions d'euros versés à son ancienne douce moitié, Orianne Cevey. À qui il a laissé l'ancienne propriété suisse de Jackie Stewart, achetée voici deux ans pour 20 millions d'euros.

Une somme plus que rondelette. Qui s'explique par douze années de vie commune, dont sept sous le régime matrimonial. Ainsi que par deux enfants que la star de 57 ans et son ex-épouse de 35 ans ont eus ensemble : Nicolas, 8 ans, et Matthew, 4 ans. Phil Collins est par ailleurs papa de Joely, 33 ans, et Simon, 28 ans, nés de son premier mariage avec l'actrice Andrea Bertorelli qui lui a finalement préféré un décorateur. Il a aussi une autre fille, Lily, 20 ans, née de son second mariage avec Jill Tavelman. Ce deuxième divorce lui avait déjà coûté une petite fortune puisqu'il avait dû payer à Jill Tavelman la bagatelle de 27 millions d'euros en 1996. Jusqu'à ce que Paul McCartney quitte Heather Mills cette année, il s'agit du plus gros divorce pour une star du show-biz britannique. Phil Collins n'aura donc pas laissé longtemps ce triste titre à son estimé collègue.

Il est probable qu'à l'avenir, Phil Collins y regardera à deux fois avant de se remarier. Les divorces lui ont coûté un tiers de son immense fortune, estimée à 224 millions d'euros. Il lui reste malgré tout de quoi vivre...



© La Dernière Heure 2008