Selon le magazine People, Shakira serait dans une très mauvaise posture. La chanteuse serait en effet poursuivie en justice pour pas moins de six délits de fraude fiscale. Celle qui a déjà versé plus de 41 millions d'euros d'arriérés (demandés pour ses revenus obtenus entre 2011 et 2014) est accusée aujourd'hui d'évasion fiscale. Pourquoi? L'épouse de Gérard Picqué aurait prétendu vivre aux Bahamas -paradis fiscal bien connu- entre 2012 et 2014. Or, selon la justice espagnole, l'artiste de 44 ans résidait bel et bien à Barcelone. "Shakira Isabel Mebarak Ripoll aurait cessé de payer des impôts en Espagne au cours des années 2012, 2013 et 2014, malgré l'obligation de le faire car elle a sa résidence fiscale ici", a expliqué le président du tribunal de première instance de Barcelone au journal espagnol El Pais.

Une dette de 14, 4 millions d'euros

Une enquête rondement menée depuis des semaines car, selon les preuves d'une inspectrice espagnole, Shakira aurait passé beaucoup plus de temps en Espagne -que sur l'archipel atlantique- qu'elle l'aurait annoncé. Soit 163 jours en 2011, 246 en 2012, 210 en 2013 et 243 en 2014. Or, quand un résident vit plus de la moitié de l'année en Espagne, il doit y payer ses impôts. La star colombienne aurait donc dû débourser 14,5 millions d'euros d'impôt sur le revenu et sur les sociétés. En pleine promotion de son dernier single, Shakira risque la prison ferme pour ces délits de fraude fiscale.