Jusqu’à demain, jour de l’élection diffusée en direct sur AB3 depuis La Panne, découvrons nos 30 finalistes à Miss Belgique 2016. Aujourd’hui, Stéphanie Nouws. SMS MB28 au 6665.

"Quand on est petite fille, on rêve d’être une princesse, admet la très souriante Stéphanie Nouws. Mais j’ai difficile à dire où je me situe par rapport aux autres filles, car le niveau est très élevé." La première dauphine de Miss Anvers (de Kalmthout) figure pourtant parmi les favorites selon les médias néerlandophones. Si elle aspire aussi à travailler comme modèle ou dans le milieu des médias, la jeune fille de 22 ans suit des études en sciences biomédicales. "J’aimerais travailler dans un laboratoire cherchant à combattre des maladies comme le cancer. Si je ne suis pas élue, j’aimerais être doctorante."

Hobbys ? "Piano, flûte, chanter, jogging. Je suis une fille plutôt musicale."

Qualité ? "Je suis souriante et je pense qu’il est facile de travailler avec moi."

Défaut ? "J’adore manger, donc je dois faire attention. J’évite d’aller aux desserts. D’ailleurs, au début du voyage égyptien (première fois qu’elle quittait l’Europe NdlR.) , mon maillot était trop petit, je n’étais pas à l’aise…"

Une bonne Miss Belgique, selon elle ? " Je pense que ne pas avoir de copain peut être un avantage pour récolter le vote des garçons. Je reçois pas mal de messages via Facebook, avec parfois des personnes insistantes. Et si, au départ, je répondais à tout le monde, désormais je filtre."