C'est la deuxième fois en un an que le compte Instagram du célèbre rappeur français a été supprimé du réseau social. Les règles de la communauté d’Instagram prévoyant, notamment, qu’un "compte partageant des images intimes par vengeance ou sans autorisation soit désactivé."

Contacté par Le HuffPost, un porte-parole de Facebook Inc. leur a même confirmé que la suppression de ce jeudi 17 décembre était définitive. “En janvier, nous avons banni Booba d’Instagram pour avoir violé les standards de la communauté. Nous avons désormais aussi supprimé de façon permanente @boobaofficial, le compte fan de Booba géré par ses équipes, après avoir enfreint ces règles à plusieurs reprises.”

"Vitaa, ce n'est pas toi qu'on veut vieille chips"

Une décision qui intervient quelques heures à peine après ses nouveaux dérapages aux allures de règlements de compte. A commencer par celui qui concerne son ancien protégé, à savoir le rappeur Benash. Outre le fait d'avoir partagé publiquement certains échanges qu'ils avaient eu en privé, Booba a même été jusqu'à mettre en ligne l’un de leurs appels téléphoniques houleux. “T’es qui toi? [...] Ça veut dire j’te baise”, entend-on lui dire, comme le rapporte Le HuffPost.

Rohff, la femme de Gims et Vitaa en avaient aussi pris pour leur grade récemment de la part de l'interprète de Scarface. Après avoir partagé une interview d’Inès Sberro, une ancienne candidate de télé-réalité qui affirme avoir eu une relation sexuelle avec le Duc de Boulogne à l’âge de 17 ans, Rohff s'est pris un clash puissance 10 en retour. Booba a en effet diffusé publiquement sur Twitter des captures d’écran de sa conversation avec l’ex-femme de Rohff, qu’elle accuse de violences. 

Quant à Vitaa qui essayait de contacter Booba, ce dernier n'a rien trouvé de mieux que de faire une capture d'écran de ses appels en l'insultant en retour: "C'est Damba, pas toi qu'on veut vieille chips, allez quitte vite!" Mais, au final, c'est donc bien Booba qui a été contraint de quitter Instagram, définitivement.