Suivie par près de 90 millions de followers, la chanteuse américaine pèse de tout son poids dans la campagne présidentielle américaine. À moins de trois mois du scrutin, elle dénonce les manœuvres du président sortant pour ruiner le vote par correspondance, essentiel en temps de pandémie, en refusant de renflouer la poste américaine. "La destruction calculée de la Poste par Trump prouve très clairement une chose : il sait très bien que nous ne voulons plus de lui comme président. Il a choisi de tricher de façon éhontée et a mis en danger la vie des millions d’Américains juste pour rester au pouvoir", a-t-elle écrit, allusion aux quelque 170 000 morts du coronavirus répertoriés aux USA.