Sordides détails. Ce jeudi 10 février, Britney Spears s'est laissée aller à quelques confidences brutes de décoffrage sur son compte Instagram. Elle est longuement revenue sur des aspects sombres de sa mise sous tutelle et a dénoncé les agissements de sa famille.

"Ma famille m'a tuée"

"Ma famille m'a retenue contre mon gré tout en disant que c'était de l'aide", a-t-elle assuré, en faisait manifestement référence à sa "cure" de plusieurs mois en 2019. Privée de sa liberté de mouvement, elle y passait "8 heures assise sur une chaise" et donnait "30 litres de sang" par semaine. "Ma famille m'a tuée p*tain, voilà exactement ce que je pensais. C'était ça ou une bien mauvaise blague. (...) À un moment, je me suis demandé : 'Ça se trouve j'ai cancer et ils ne veulent pas que je le sache, et c'est une thérapie secrète pour les cancéreux'", a-t-elle révélé. Là, elle serait tombée "très malade" et était constamment "sous lithium". Libérée de sa tutelle en novembre 2021, Britney Spears ne compte plus se laisser faire.