Après avoir dénoncé de nombreux plagiats d'humoristes comme Gad Elmaleh ou Michaël Youn, le YouTubeur anonyme CopyComic s'est attaqué à Thomas Ngijol. Ce dernier ne semble pas avoir très bien pris l’initiative.

Dans une vidéo, il a comparé des sketchs de différents comiques américains avec des extraits de spectacles de Thomas Ngijol. Le montage montre par exemple des ressemblances avec Richard Pryor, Eddie Murphy, Chris Rock, Dave Chappelle ou encore Ron G.


"Ne jamais réveiller un lion qui dort..."

Sur Instagram, l'humoriste français a tenu à se défendre, extrait par extrait, en tentant de démontrer toute la bêtise, selon lui, de la vidéo de CopyComic, qu'il se plaît à surnommer "CopyCaca", "Copy Alcoolo" ou "Copy Couillon" (sic): "Ne jamais réveiller un lion qui dort... CopyComic tu veux détrônez le duc !? Mauvaise idée...", prévient-il, une référence à l'une des célèbres citations du rappeur Booba. "Je vais prendre la peine d'analyser ton pathétique montage point par point".

Ainsi, dans un long texte partagé sur son compte Instagram, il relève des incohérences, dénonce de la mauvaise foi et assume d'éventuels inspirations voire hommages à d'autres humoristes. En aucun cas, toujours selon lui, il ne serait question de quelconque plagiat.

"Tu reflètes vraiment le mal de notre époque, les dérives du net…", écrit-il en s'adressant directement à CopyComic. "Les gens sans rien dans leur vie se donnant une raison d’exister sur les réseaux sociaux. En fait tu n'es rien d'autre qu'un pauvre ivrogne viral qui passe son temps à crier au complot au Bar Twitter."

On vous laisse découvrir dans la publication ci-dessous l'argumentaire et les mots crus utilisés par Ngijol pour exprimer son mécontentement...