Ce 1er juillet s'est tenue la cérémonie marquant le 60ᵉ anniversaire de la défunte Diana. Pour l'occasion, une statue de la princesse, commandée en 2017, a été dévoilée dans les jardins du palais de Kensington. Le prince Harry avait bien entendu fait le voyage jusqu'en Angleterre pour assister à l'événement. Tous les yeux étaient donc rivés vers le prince et son frère William, en froid depuis de longs mois. Une belle complicité semblait s'être installée entre eux deux, malheureusement ce rapprochement a été de courte durée. Si William semblait parfaitement à l'aise dans son rôle en prenant les choses en mains et en accueillant les invités, Harry était lui plus en retrait. Une des raisons qui explique pourquoi le prince a rapidement quitté sa famille une fois l’hommage terminé.

"Après la cérémonie, une réception était prévue pour les invités sur la terrasse du pavillon du palais de Kensington, où des amuse-gueules ont été servis ainsi que du champagne. Harry n’est resté que 20 minutes. Il a bu un verre par courtoisie et est parti immédiatement. Il avait l’air soulagé en passant la porte", a rapporté un employé du palais.

Pas de rencontres prévues donc entre les deux frères après cette activité officielle. "Les princes se sont à peine vus en personne quand Harry était au Royaume-Uni. Ils se sont surtout parlé par téléphone." On ne sait pas si le prince Harry a directement pris le chemin de l'aéroport pour rentrer aux Etats-Unis ou s'il est retourné dans sa résidence de Frogmore Cottage.

Pour rappel, le prince Harry et son épouse Meghan Markle, sont en froid avec la famille royale britannique depuis l'interview polémique avec Oprah Winfrey. Durant cette dernière, le couple avait accusé un des membres de la famille royale de s'être comporté de façon raciste en s’interrogeant sur la couleur de peau de leur fils, Archie, avant sa naissance. Des accusations que la monarchie britannique avait catégoriquement réfutées.

© Belga