Le chanteur pop américain et candidat au tourisme spatial Lance Bass sera exclu du vol du 28 octobre vers l'ISS s'il ne verse pas dans les 3 jours le prix de son voyage

MOSCOU "Le destin de Bass comme touriste spatial sera fixé définitivement d'ici le milieu de la semaine, et manifestement pas en sa faveur", a déclaré le porte-parole de l'Agence spatiale à Itar-Tass, soulignant que "la partie russe n'a pas reçu un seul cent des bailleurs de fonds" du chanteur américain.
Lance Bass, 23 ans, qui doit participer à une mission d'une dizaine de jours sur la station spatiale internationale (ISS) qu'il rejoindrait à bord d'une capsule russe Soyouz, rencontre des difficultés pour rassembler les 20 millions de dollars nécessaires.
Le chanteur, qui a suivi une semaine d'entraînement côté américain au centre spatial Johnson (JSC) à Houston (Texas) avec ses deux coéquipiers, le Russe Sergueï Zaliotine et le Belge Frank De Winne, doit reprendre les entraînements au centre de préparation des cosmonautes de la Cité des étoiles, près de Moscou, selon la même source.
Mais "il n'a plus longtemps à se faire du souci, car si les sponsors ne versent pas l'argent dans les deux-trois jours, il lui faudra abandonner l'espoir de voler", a repris le porte-parole.
L'Agence spatiale russe a déjà fait voyager deux "touristes de l'espace" : l'Américain Dennis Tito (avril-mai 2001) et le Sud-Africain Mark Shuttleworth (avril-mai derniers) qui ont versé chacun à la Russie près de 20 millions de dollars.