People Le jeune papa s'est confié à un blessé de guerre néerlandais qui a comme lui perdu sa maman.


Le lundi 6 mai, le prince Harry est devenu papa pour la première fois d'un petit garçon prénommé Archie. Deux jours plus tard, l'époux de Meghan Markle s'est envolé pour les Pays-Bas, à La Haye, pour la conférence de presse des Invictus Games, un événement qu'il a créé en hommage aux blessés de guerre. 
© REPORTERS


A cette occasion, il s'est confié à l'un d'entre eux, Dennis van der Stroon. Les deux hommes ont beaucoup de points communs : ils sont papa cette année et ils n'ont plus leurs mamans respectives. 
Interviewé par le média People Magazine, Dennis van der Stroon est revenu sur sa conversation avec le Prince Harry : " Nous avons parlé de ma femme, qui attend notre premier enfant, une fille. Le prince Harry m'a dit à quel point la naissance de son fils a été unique, comment s'occuper de ce petit être était désormais sa priorité. Il m'a dit qu'il avait été bouleversé par le miracle de la vie. Il réalise aussi que son fils rend beaucoup de gens heureux. Il m'a aussi confié que son petit garçon était très calme pour le moment". 

"C'est comme ne plus se sentir en sécurité"


Les deux trentenaires sont ensuite revenu sur le décès de leurs mamans. Lady Diana a perdu la vie le 31 août 1997 dans un accident de voiture à Paris, le prince Harry allait avoir 13 ans deux semaines plus tard. Dennis van der Stroon a perdu la sienne, il y a 5 ans d'une maladie des poumons. " Nous avons parlé de notre vécu, celui d'avoir perdu notre maman. Il m'a dit que perdre une maman, c'est comme ne plus se sentir en sécurité, on en a besoin en tant que fils, tout s'effondre quand on perd sa mère. A travers son travail, il a parlé à beaucoup de personnes qui ont perdu un membre de leur famille. Quand il entend leurs histoires, Harry m'a dit qu'il se sentait moins seul". 

En plus d'échanger avec les soldats blessés, le prince Harry a reçu un body blanc aux couleurs des  Invictus Games pour son petit garçon. Le Duc de Sussex était visiblement très heureux de ce présent comme l'atteste la photo ci-dessous. 

© REPORTERS