La blogueuse a été traitée de prostituée, de sal*** ou encore de pu** après avoir posté une photo d'elle lorsqu'elle faisait un side boob (dénuder une partie de sa poitrine).

De nombreux followers lui ont reproché de faire ça pour le buzz. D'autres disaient que sa tenue était trop vulgaire.


Marie Lopez n'a pas voulu se laisser critiquer de la sorte sans répondre. “Puisque mes seins font autant parler: pensez à dire aux femmes de vos vies de faire contrôler les leurs pour déceler un éventuel cancer du sein (...). PS: Les seins font partie de l’anatomie d’une femme, ça vous choque que quand ça vous arrange”, a écrit, ce samedi la Youtubeuse.

D'ailleurs, la blogueuse a fait une mise au point dans un autre post sur Instagram. “On va parler de ce sujet qui dérange: les seins. Il y a quelques semaines, j’ai posté un réel où on pouvait apercevoir le côté d’un de mes seins (...). J’ai été hyper choquée de voir les centaines de commentaires insultants, dégradants, méchants, et surtout faussés. On m’a accusée de montrer mes seins pour le buzz”, ajoute-t-elle en légende. Avant de poursuivre: “On m’a bien entendu traitée de p***, de sa****, de prostituée. Mais on m’a surtout dit que j’étais vulgaire. Mais vulgaire pour qui? Pourquoi? Quelle est votre définition de ce mot? La mienne en tout cas n’est pas concernée par la vidéo que j’ai postée.”

EnjoyPhoenix a ponctué son message en s'adressant directement aux femmes: “Changez de perspective et arrêtez de vous faire laver le cerveau par ces images de seins sexualisés. Je n’ai jamais été aussi à l’aise et fière de mon corps. Cette année m’a fait prendre confiance en moi comme jamais, et je suis contente de voir que je suis capable d’avoir de moins en moins peur du regard des autres sur mon physique. Alors voilà, soyez fières de vos seins, gros, petits, tombants, qui pointent, absents, malades, avec des vergetures ou des cicatrices. Ils font partie de vous, n’ayez pas peur d’en être fières.”