Pas encore d’annonce officielle mais des photos de la princesse Elia dans les rues de Tirana, confirment bien qu’un heureux événement est attendu pour les prochaines semaines.

Il y a quatre ans, le Gotha se réunissait dans la capitale albanaise pour assister au mariage de Léka II, prince des Albanais et d’Elia Zaharia. La reine Sophie d’Espagne, le prince et la princesse Michael de Kent, le prince Guillaume et la princesse Sibilla de Luxembourg, le prince Alexandre de Serbie, l’impératrice Farah d’Iran, la princesse Lea de Belgique, la princesse Lalla Salma du Maroc,…, tous étaient là pour assister au couronnement d’un amour qui avait commencé en 2008.

J’ai eu l’occasion de rencontrer à Tirana - ville en plein essor et très vivante - le couple princier un mois avant son union. La future princesse expliquait alors : "Nous nous sommes donc rencontrés en 2008 mais j’avais encore deux années d’études à finaliser en France. En 2010, nous avions déjà le projet de nous marier. Le roi Léka était si heureux pour nous et avait hâte d’avoir des petits-enfants. Mais sa santé a commencé à décliner. Il s’est éteint en 2011. Ici en Albanie, l’année qui suit un décès est une année de deuil, il n’était donc pas envisageable de nous unir. En 2012, il y a eu le rapatriement de la dépouille du roi Zog en Albanie et les cérémonies pour le centenaire de l’indépendance. En 2013, ce fut une année électorale et un mariage à ce moment-là n’est pas opportun. En 2014, nous étions beaucoup trop accaparés par divers projets mais aussi par la Fondation reine Géraldine. En 2015, c’était à nouveau une année électorale !"

Léka II est né en 1982 en Afrique du Sud où sa famille vivait en exil. Son grand-père le roi Zog a régné sur l’Albanie de 1928 à 1939. Le père de Léka II n’avait que deux jours lorsqu’il a quitté sa patrie après l’invasion italienne.

Après un demi-siècle de l’un des plus forts jougs communistes, la famille royale est revenue au pays en 2002 pour s’y installer définitivement. Léka a eu la douleur de perdre sa grand-mère la reine Géraldine en 2002, sa mère la reine Susan en 2004 puis son père le roi Léka Ier en 2011. Il était alors déjà en couple avec la charmante Elia Zaharia qui a étudié en France, notamment au très réputé Cours Florent et qui est une dramaturge reconnue.

Le prince a travaillé pour le gouvernement et la présidence albanaise, notamment sur le dossier de l’adhésion à L’Union européenne. Le prince et la princesse sont très actifs au sein de la Fondation reine Géraldine qui vient en appui aux écoles des zones moins favorisées d’Albanie.

Avant la crise sanitaire, le prince Léka venait régulièrement en Belgique où vit une importante communauté albanaise. Il émane de ce futur père énormément de douceur et d’attention, probablement au regard de la vie qui n’a pas toujours été tendre avec lui. Il n’est pas sans rappeler son parrain, le roi Baudouin. Depuis 12 ans, il peut compter sur la présence rassurante d’Elia avec qui il va fonder cette famille tant désirée.