People

Elle a même remercié le journaliste de lui avoir posé une telle question.

Meghan Markle fait l'objet de toutes les attentions depuis sa rencontre avec le Prince Harry. Nouvelle cible favorite des tabloïds britanniques, la duchesse de Sussex a décidé de briser le silence sur cette relation tendue qu'elle entretient avec la presse. Tendue c'est le mot, puisque son mari a décidé il y a quelques jours de se lancer dans une véritable bataille contre plusieurs médias anglais. Portant plainte notamment contre le Mail on Sunday et le Sun, le Prince Harry a fait savoir qu'il ne tolérerait plus le "harcèlement" dont est victime son épouse, lui rappelant ce qu'a vécu sa mère - la princesse Diana - de son vivant.

La duchesse de Sussex a donc accepté de témoigner face à un journaliste de la chaîne britannique ITV, se livrant à coeur ouvert. Diffusé dans son intégralité ce dimanche 20 octobre, cet entretien a été l'occasion pour le journaliste de demander à la jeune femme comment elle vivait cet acharnement médiatique et l'impact que ce dernier avait sur elle, physiquement et mentalement. Une question qui a énormément ému Meghan Markle, au bord des larmes. "Toutes les femmes, et plus particulièrement les femmes enceintes, sont vulnérables. C'est vraiment difficile. Et quand vous avez un nouveau-né ça fait beaucoup. En tant que femme, c'est particulièrement dur", a-t-elle expliqué après avoir fait une courte pause.

"Il faut ajouter à ça, la pression d'être une jeune maman et une jeune mariée, a continué Meghan Markle. Je vous remercie de me poser la question car très peu de gens m'ont demandé si j'allais bien. C'est une chose très intense de vivre ça."

La duchesse a fini par reconnaître qu'elle "n'allait pas vraiment bien" et que cela "était réellement un dur combat".