Le musée du Louvre a lancé cette semaine une nouvelle édition de sa campagne Tous mécènes !

L’objectif est de lever d’ici au 15 janvier 2021 1 million € pour la replantation de la Grande Allée des Tuileries. Au moment du déconfinement, les Tuileries ont été comme à ses origines le premier jardin de Paris à être ouvert au public, d’où la volonté de lui rendre sa splendeur d’antan.

C’est en 1564 que Catherine de Médicis, épouse du roi Henri II, procède à l’acquisition de terrains adjacents au Palais du Louvre qui est alors une résidence royale. C’est ainsi que voit le jour le projet de construction d’un autre palais, celui des Tuileries, et d’un jardin. Les Tuileries deviendront un lieu pour les fêtes.

Les jardins sont constitués en différents parterres comme on le fait à la Renaissance. Une allée centrale les traverse. C’est le célèbre jardinier de Louis XIV, André Le Nôtre qui, en 1665, va donner une perspective en plantant des arbres jusqu’à ce qui deviendra l’avenue des Champs-Élysées. Il est fait le choix de marronniers d’Inde plantés de chaque côté avec un dispositif de contre-allées.

L’entretien de ces arbres pose toutefois rapidement problème car la technique de taille dite au croissant sur échelle double ne permet pas d’atteindre les branches les plus hautes. Celles-ci finissent par créer trop d’ombre. Au moment de la Révolution, les arbres ont été abattus.

En 1810, à l’occasion du mariage de l’empereur Napoléon Ier avec l’archiduchesse Marie Louise d’Autriche, les architectes Percier et Fontaine élargissent encore l’ancienne Grande Allée pour permettre un meilleur passage au cortège nuptial.

Depuis, ce qui fut la Grande Allée ne représente plus qu’une trop large avenue centrale, très minérale et fort venteuse avec dégagement de poussières.

Le projet porté par le musée du Louvre est de replanter deux alignements d’ormes afin de retrouver la perspective d’autrefois et sublimer l’axe central vers la Cour du Louvre. Si les mécènes sont au rendez-vous, l’inauguration aura déjà lieu au printemps 2021.

Pour prendre connaissance en détail du projet : http://www.tousmecenes.fr