"Eddie" demande réparation après une vidéo moqueuse diffusée au mariage du chanteur


LOS ANGELES Un sans-abri se faisant appeler Eddie a demandé lundi une "aide significative" à l'acteur et chanteur américain Justin Timberlake, en réparation du mal causé par une vidéo diffusée lors de son mariage et accusée de se moquer des personnes sans domicile fixe.

Fin octobre, Justin Timberlake s'était excusé dans une lettre ouverte publiée sur son site internet pour cette vidéo "de mauvais goût" que certains de ses amis avaient diffusée après son mariage avec l'actrice Jessica Biel.

Le petit film, publié sur le site Gawker, montrait une série de vagabonds et de musiciens de rue de Los Angeles adressant leurs voeux au couple. La mention "Félicitations de la part de tous vos amis qui n'ont pas pu se déplacer" apparaissait à un moment sur l'écran.

"Aujourd'hui, nous demandons à Justin Timberlake et à ses amis qu'ils agissent pour fournir une aide significative à Eddie et à d'autres personnes comme lui. Aidez-les à trouver un travail", écrit Gloria Allred, avocate du sans-abri, dans un communiqué obtenu par l'AFP.

"Ce que montre votre lettre ouverte (...) est que vous avez un grand coeur", souligne pour sa part Eddie, à l'adresse de Justin Timberlake, "mais vous ne comprenez pas vraiment la situation que j'endure ni celle qu'endurent des milliers de personnes vivant dans les rues de Los Angeles et de tout le pays".

Eddie, qui cache son nom et affirme avoir encaissé 40 dollars pour faire une apparition dans la vidéo en question, propose à l'acteur de le rencontrer.
"Je voudrais vous faire faire un tour dans nos bidonvilles et dans les autres endroits où nos vivons, nous les indigents, pour discuter avec vous de la façon dont vous pouvez nous aider", poursuit-il.

Gloria Allred, avocate féministe connue pour prendre la défense de personnes contre des célébrités, souligne aussi: "Monsieur Timberlake, vous et vos amis êtes en position de leur procurer de l'aide".

"Je ne passe pas ma vie à me moquer des gens (...) et surtout pas de ceux qui ont moins de chance que moi et qui sont dans le besoin", avait écrit dans sa lettre ouverte l'acteur.

© La Dernière Heure 2012