Lors des 18 ans de la princesse héritière Elisabeth de Belgique, la Cour avait fait savoir que la fille des souverains ne percevrait pas de liste civile bien qu’elle en ait légalement le droit ayant atteint sa majorité, jusqu’à ce qu’elle termine ses études et commence réellement à prendre en charge des engagements officiels.

Aux Pays-Bas, il en sera autrement. Il a déjà été inscrit au budget 2021 la somme qui sera allouée à la princesse héritière Amalia. La fille aînée du roi Willem Alexander et de la reine Maxima fêtera ses 18 ans le 7 décembre 2021. Elle percevra 110 000 € pour le mois de décembre 2021, soit environ 4 500 €/jour. À titre comparatif, la somme qui aurait pu être versée à la duchesse de Brabant était de 2 500 €/jour et en Espagne la reine Letizia perçoit environ 10 000 €/mois.

Parmi les députés néerlandais, des voix s’élèvent déjà pour s’étonner de cette rente alors que la princesse n’assumera pas encore avant quelques années une vie publique active. Le coût de la monarchie néerlandaise est l’un des plus élevés avec 44,4 millions € et des frais de rénovation des palais à charge de l’État.

En 2014, après la montée sur le trône du roi Willem Alexander, il fut décidé que la famille royale quitterait sa résidence de Wassenaar rénovée en son temps à grands frais pour s’installer au Palais Huis ten Bosch à La Haye. Le chantier de remise en état et de décoration a coûté aux contribuables pas moins de 63 millions €.

Il faut dire que le couple royal n’a pas lésiné sur les moyens pour créer un environnement à la fois agréable pour y vivre et y travailler. Dans l’un des salons, on retrouve aux murs des séquences ADN des souverains qui ont été utilisées pour réaliser un motif avec des tomettes de terre cuite. Un travail de l’artiste Jacob van der Beugel. On compte aussi une bibliothèque bleue, un salon bleu avec des motifs mettant les membres de la famille royale à l’honneur, un salon japonais et un salon chinois.

En 2020, la monarchie belge était dotée d’un budget de 14 090 000 euros incluant les dotations du roi Philippe, du roi Albert II, de la princesse Astrid et du prince Laurent.

À noter encore qu’en raison d’un déficit prévisionnel de 500 millions € pour les caisses de la Principauté de Monaco en 2020 en raison de la pandémie, le prince Albert a décidé de réduire les dépenses du Palais de 40 %, faisant passer sa dotation annuelle de 13,2 millions € à 8 millions €.