People C'est un fait inédit outre-Manche. Septante-deux femmes députées ont apporté leur soutien, par la voix d'une pétition et d'une lettre ouverte, à l'épouse du Prince Harry. 
"Les députées de tous partis politiques confondus ont choisi de mettre de côté leurs différences pour se montrer solidaire envers la Duchesse de Sussex et lui envoyer cette lettre ouverte", a tweeté Holly Lynch, membre du Parlement britannique.

Dans ce texte, les femmes politiques viennent en aide à Meghan Markle, faisant l'objet d'un véritable déferlement médiatique depuis sa rencontre avec le fils de Lady Di. "En tant que députées de toutes les convictions politiques, nous voulions exprimer notre solidarité avec vous contre la nature déplaisante et trompeuse des articles publiés dans un certain nombre de nos journaux nationaux à votre sujet, votre personnalité et votre famille", expliquent les députées dans la lettre ouverte, allant jusqu'à parler de "connotations archaïques et coloniales".

"Nous attendons des médias nationaux qu'ils aient l'intégrité de savoir lorsqu'un article est dans l'intérêt du pays, et lorsqu'il cherche à démolir une femme sans aucune raison apparente", continuent-elles. Mais les députées vont plus loin encore puisqu'elles affirment à Meghan Markle qu'elles "utiliseront les moyens à disposition pour assurer que la presse accepte" le droit à la vie privée de la duchesse de Sussex. 


Des démarches judiciaires pour éviter "que l'histoire se répète"

La démarche fait suite aux poursuites judiciaires entamées par le Prince Harry et son épouse dans le courant du mois d'octobre. Fatigués des atteintes constantes à leur vie privée, le duc et la duchesse de Sussex ont décidé d'attaquer en justice notamment le Mail on Sunday. Le fils de Lady Di s'était exprimé par la suite sur son ressenti face à l'omniprésence des tabloïds dans le quotidien de son épouse. "J'ai vu ce qu'il se passe lorsqu'une personne que j'aime est transformée au point de ne plus être traitée ou vue comme une personne réelle, a-t-il expliqué en colère. J'ai perdu ma mère et maintenant, je vois ma femme devenir la victime de ces mêmes forces puissantes. Ma plus grande peur est que l'histoire se répète".


Dans un documentaire d'ITV, Meghan Markle s'est à son tour exprimée sur ce harcèlement médiatique. Ne cachant pas son émotion, la duchesse de Sussex a expliqué avoir particulièrement mal vécu les critiques constantes des journalistes sur sa personne pendant sa grossesse. Accompagnée de son mari, la jeune femme a déploré devoir mener un train de vie assez compliqué. 

© AP