Les faits remontent au mois de novembre 2016. Convié à une soirée à la Royal Lodge, la demeure du prince Andrew à Windsor, Ed Sheeran avait dû être transporté à l'hôpital le visage ensanglanté. La famille royale étant associée à l'incident, l'affaire était restée nimbée de mystère et deux versions avaient circulé dans la presse cette année-là. Selon la première d'entre elles, le chanteur, passablement éméché, s'était blessé tout seul. La seconde impliquait directement la princesse Béatrice... qui lui aurait tailladé le visage avec une épée. Et c'est bien cette dernière version qui est aujourd'hui confirmée par le manageur d'Ed Sheeran.

"Je ne vais pas mentir juste parce que la personne est une p*tain d'idiote. Juste parce que quelqu'un pense, allez, je vais me bourrer la gueule et descendre une épée du mur. C'est chercher les ennuis. Vous savez, nous n'avons jamais entendu parler d'elle depuis", a lâché Stuart Camp, qui s'était toujours refusé à commenter publiquement l'affaire, lors d'une interview avec le Telegraph. Il s'avère que princesse Béatrice voulait en réalité "anoblir" James Blunt, également présent ce soir-là. "Elle n'a pas dû se rendre compte du poids de l'épée, et au lieu de taper légèrement sur l'épaule, elle l'a retournée, sans savoir qu'Ed se tenait juste derrière elle", pouvait-on lire dans les colonnes du Sun dès le mois de décembre 2016. La version est désormais tout ce qu'il y a de plus officielle. Contrairement au titre de noblesse acquis par le chanteur de "You're Beautiful".