Dans le journal français Le Progrès, Marie, victime présumée du chanteur, raconte son expérience malaisante avec Bruel lors d'un séjour au Club Med en 2017. 

La jeune femme explique que les avances sexuelles étaient peu dissimulées : "J’étais ultra mal à l’aise. Je suis allé jusqu’à mes limites", confie-t-elle.

Marie ne veut pas porter plainte mais souhaite plutôt parler afin de "crédibiliser le témoignage de la première jeune fille", assure-t-elle. Par peur de se faire lyncher sur les réseaux sociaux, Marie veut rester discrète.

Patrick Bruel conteste toujours les faits qui lui sont reprochés et ses avocats restent silencieux sur l'affaire.