Quelques semaines avant sa mort le 31 août 1997 à Paris à l’âge de 36 ans, la princesse Diana avait mis ses tenues de soirée de ses 16 années à la Cour en vente aux enchères pour des organisations caritatives.

Plusieurs d’entre elles ont ensuite été revendues au fil des ans. L’une des plus iconiques est certainement cette création de Victor Edelstein que la princesse de Galles avait choisi de porter lors d’un dîner de gala à la Maison Blanche sous la présidence de Ronald Reagan en 1985.

Cette robe de soirée en velours bleu nuit est restée dans les mémoires car la princesse dansait avec John Travolta. Diana avait agrémenté la tenue d’un collier de chien en perles avec cabochon de saphirs et diamants. Elle remit la même robe en 1987 lors d’une visite en Allemagne.

En décembre 2019, la maison de vente Kerry Taylor à Londres l’avait mise à nouveau aux enchères. Elle était estimée entre 250 000 et 350 000 £. N’ayant pas dépassé la barre des 200 000 £, son propriétaire décida de la retirer de la vente.

Il s’ensuivit des négociations avec l’association Historic Royal Palace et une transaction finale à 313 000 €.

Pour sa réouverture au public en ce mois d’août, Kensington Palace qui fut la résidence de la princesse et où habitent actuellement dans une autre aile le duc et la duchesse de Cambridge et leurs trois enfants, présentera au public cette robe mythique.

Ce n’est pas la première fois que Kensington met à l’honneur la princesse Diana et la mode. Pendant plus de deux ans et ce jusqu’en février 2019, le palais abrita l’exposition Diana, her fashion story qui attira les grandes foules et mettait en exergue l’influence bénéfique qu’eut Diana sur le développement de l’industrie de la mode britannique.