People "Le surpoids est difficile à vivre".

Victime de grossophobie, Hélène Segara raconte son combat. "J’avais été obligée de l’expliquer publiquement, ma prise de poids était due à un traitement de cortisone, lié à une maladie dont je souffre à un œil, a expliqué la jurée de La France a un incroyable talent. Je suis encore obligée d’en prendre à chaque greffe, mais aujourd’hui, je positive. Retrouver mon look d’avant, pouvoir à nouveau m’habiller joliment me donnent de la force et une énergie incroyable." L’interprète d’Il y a trop de gens qui t’aiment, 48 ans, poursuit. "Lorsque j’avais des kilos en trop, j’ai pu mesurer dans les regards et les commentaires à quel point le surpoids est difficile à vivre. Je trouve ça injuste et je suis heureuse que l’on dénonce de plus en plus la grossophobie ambiante."