L'horreur en une photo. Depuis plusieurs heures, le cliché d'une femme au visage défiguré fait le tour de la Toile. Cette femme, c'est Jeny Bonsenge, danseuse et influenceuse belge qui était passée sur le plateau de la célèbre journaliste américaine Ellen DeGeneres en 2019 après avoir été repérée par Meghan Markle. Victime d'un compagnon présumé violent, la Bruxelloise a décidé de lever le voile sur ce qu'elle endure depuis trop longtemps.

"JE N'AI PLUS PEUR DE PARLER!, écrit-elle à côté de sa publication sur Instagram. Subir différentes formes de violences tout le long d’une relation et rester sous silence . Pardonner , accepter , supporter , et retomber amoureuse , penser que tout ira mieux ... Avoir peur de parler , avoir peur de la réaction des gens . Avoir peur des menaces . Avoir peur de sortir . Avoir peur de nuire à quelqu’un et à sa carrière , Avoir peur de mourir si l’on parle . Le coup que j’ai reçu c’était le DERNIER ! C’était le coup de TROP. Et c’est celui qui m’a permis de me réveiller et sortir de cette emprise. Ma vie ne s’arrête pas là . Ma vie ne s’arrête pas au mariage j’ai tellement de talent , tellement d’autres choses beaucoup plus positives et ambitieuses à partager avec vous . PLUS JAMAIS ÇA. Je n’encourage PAS le harcèlement , je n’encourage PAS la haine . Donc n’essayez pas de vous venger à ma place. Je n’ai ps besoin de vengeance j’ai besoin de me libérer . Laissez cette personne . La justice et la justice divine feront leur travail . Dieu est juste , Dieu est grand. Je ne m’inquiète pas."

Via cette publication, Jeny Bonsenge souhaite faire passer un message aux femmes également victimes de violences conjugales. "Pour toutes les femmes dans ce genre de situations: même si selon vous ce n’est pas grave et qu’on vous dit que le mariage c’est pas facile et qu’il faut supporter ! Au premier signe de violence partez !!!!! Moi j’aurai du partir plus tôt ! N’attendez pas le coup fatal . PARTEZ !!!!", continue-t-elle avant de s'adresser à son compagnon. "Et pour toi mon ex fiancé j’aimerais te dire MERCI de m’avoir honoré en public. Je te dis aussi AU REVOIR et À JAMAIS en public car si je reste , je meurs."


Un message auquel son compagnon, qui n'est autre que le comédien Docteur Idéologie, a réagi en publiant quelques mots sur Instagram. "Je suis moi-même contre la violence envers les femmes. En aucun cas j'ai levé ma main sur elle. Et comme il y a des choses qui s'explique je vais m'expliquer", écrit-il. L'homme s'est bien vite rendu compte qu'il n'y avait pas que des amis parmi ses abonnés. "La Wonte", "Tu vas dire qu'elle s'est fait ça toute seule", "Docteur mensongologie", peut-on lire à côté de la publication.

En story, Docteur Ideologie publie un P.V. de police où la date du 29 septembre est entourée "J'ai les preuves que tout ça c'est de la mauvaise foi, écrit-il. Je ne l'ai jamais tabassée. Le gonflement de son oeil n'est en aucun cas une pêche venant de ma part. Un stabilisateur de caméra est tombé sur son oeil pendant une dispute et apparemment la haine l'emporte. Je continuerai à me défendre jusqu'au bout. Si ça c'est pas vouloir saboter une personne. "Encore frapper", merci Jeny, merci pour tout ma jumelle."

Sur les réseaux sociaux, plusieurs personnalités ont partagé la photo de Jeny et ont manifesté leur indignation. L'histoire de Jeny nous rappelle également celle d'autres personnalités ayant été victimes de violences conjugales. Parmi elles, Rihanna qui avait été frappée à plusieurs reprises par son compagnon, le chanteur Chris Brown. Des faits qui ont conduit ce dernier devant les tribunaux et en prison.