Bien plus que le portrait craché de sa mère. Du haut de ses 17 ans, Vittoria, la fille de l'actrice Clotilde Courau et d'Emmanuel-Philibert de Savoie, prince de Venise et de Piémont, fait déjà entendre sa voix pour défendre ses convictions. En ce sens, elle n'a pas hésité à confronter Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation nationale français. La jeune femme, membre de Bac 2021 Égalitaire, lui a adressé une longue lettre pour s'opposer vertement à la tenue du baccalauréat en contrôle terminal.

Une situation "injuste"

"Monsieur le ministre de l'Éducation nationale, nous nous permettons aujourd'hui de vous solliciter compte tenu de la situation particulièrement grave et injuste que nous vivons. Nous sommes en classe de Terminale et sommes frappés, comme tous, depuis un an, par la pandémie mondiale du Coronavirus", y lit-on de la main de celle qui milite pour la mise en place d'un contrôle continu au sein de l'École Diagonale, un établissement privé hors contrat, comme ce fut le cas en 2020. "Nous sommes fragilisés et abattus devant tant d'injustice et nous ne pouvons nous résoudre à passer les quatorze épreuves de notre baccalauréat en contrôle terminal. Dès lors, nous vous demandons de bien vouloir nous recevoir afin que nous puissions vous expliquer les raisons pour lesquelles il nous est impossible d'accepter cette inégalité", y implore l'adolescente au nom de ses camarades.

Récemment interrogé au sujet de ses deux filles, Emmanuel-Philibert de Savoie avait fait savoir que Vittoria, son héritière, recevait une formation particulière afin de travailler, un jour, au service de l'Italie avec sa soeur Luisa.