Agée de 60 ans, elle s'était effondrée sur scène en pleine représentation à la fin du mois de mai.


Stupeur le soir du 29 mai au théâtre de Paris. En pleine représentation de la pièce "Momo", qu'elle joue aux côtés de François Berléand, Muriel Robin s'effondre sur scène. "Un coup de fatigue, rien de plus", rassure-t-on à l'époque. Mais dans la foulée, la comédienne doit être hospitalisée. Quelques semaines après les faits, elle revient sur cet incident dans les colonnes de Paris Match.

"J'ai fait une embolie pulmonaire", explique-t-elle dans cette interview. "Le corps fabrique un caillot de sang qui remonte. S'il est gros, il bouche le cœur. S'il éclate en plusieurs morceaux, il vient obstruer les artères des poumons. Dans les deux cas, on meurt. Le mien s'était ­séparé en deux, on dit caillots bilatéraux, et j'avais donc deux petits morceaux de chaque côté du cœur", poursuit celle qui a déjà connu la dépression et le burn-out

"La veille, j'avais eu deux petites alertes. Une en coulisses, l'autre sur scène. Comme deux violents coups de marteau assénés dans le dos." Le lendemain, alors qu'elle est sur scène, la situation n'est pas meilleure, au contraire. "J'avais des picotements partout. Je me suis approchée de François Berléand et je lui ai murmuré: 'Je ne suis pas bien, fais quelque chose'. Il a eu juste le temps de me rattraper et on a fait baisser le rideau."

Muriel Robin précise qu'elle remontera bel et bien sur les planches pour poursuivre les représentations de "Momo" (en janvier 2017), ainsi que pour les 20 ans de son spectacle "Ils s'aiment depuis 20 ans". En 1996, elle prenait la plume et mettait en scène le duo Pierre Palmade-Michèle Laroque dans une pièce hilarante, sur les affres du couple.