"La peur autour du coronavirus ne repose que sur l’effet zoom des autorités sur le virus." Et l’écrivain, choquant l’opinion publique au passage, de poursuivre. "Il y a un système qui consiste à créer par des mots une monomanie généralisée qui vise à nous faire croire que le virus est la chose la plus dangereuse du monde alors qu’il y a plein de choses qui continuent à être dangereuses mais on les ignore." Avant que le polémiste, affirmant que les élus locaux ne prennent des mesures que par "la trouille" d’une sanction pénale, ne conclue par ces mots. "On est dans un système qui invente un danger de toutes pièces."

Pour rappel, Yann Moix avait déjà fait polémique dans la même émission, en avril dernier, en déclarant ceci au sujet du confinement. "Depuis le départ, je pense que l’on marche sur la tête, que c’est la première fois de toute l’histoire de l’humanité qu’on a peur de sortir de chez soi à cause d’une maladie - d’une épidémie terrible d’ailleurs -, mais qui fait 0,005% de morts dans la population. Et j’ai l’impression de vivre dans un monde où les voitures seraient interdites parce que je risque de me faire écraser." Il fallait comprendre par là que "la liberté de sortir de chez soi, pour vivre, c’est prendre le risque de mourir."