Le fisc français réclame 1 million d’euros au chanteur… qui n’a pourtant jamais été avare de leçons envers les autres exilés fiscaux

PARIS Voilà une histoire de gros sous un rien compliquée ! Le 13 septembre prochain, le Conseil constitutionnel va étudier le dossier de Yannick Noah. Ce dernier conteste depuis plus de 15 ans un redressement fiscal d’un million d’euros !

En 1993 et 1994, à la fin de sa carrière de tennisman, il s’était un temps domicilié en Suisse. Mais pour que les lois fiscales de ce paradis financier soient applicables, il est obligatoire d’y résider minimum six mois par an. Un contrat que n’aurait pas rempli Yannick. Du coup, le fisc français lui réclame son dû…

Surtout que les enquêteurs ont découvert de nombreux virements que le chanteur effectuait entre ses comptes français et suisses.

Pour éviter de payer cette somme importante, les avocats de Yannick sont évidemment sur le coup.

Le plus drôle dans cette histoire, ce sont probablement les anciennes déclarations du chanteur, qui critiquait ouvertement les stars allant s’installer à l’étranger pour raisons fiscales. “Si Johnny a décidé d’aller en Suisse, c’est son affaire, c’est son choix, je n’ai pas de jugement à porter là-dessus, mais je ne veux pas être assimilé à toutes ces personnes, tout simplement parce que j’habite en France, je paie mes impôts en France, je suis en France et je suis très content d’y être ”, déclarait-il en 2006 sur France Inter .

C’est ce qui s’appelle avoir la mémoire courte ! D’autant que depuis 2008, il vit désormais à New York…



© La Dernière Heure 2011