Rencontre avec deux acteurs qui affolent les filles.

Le Festival s'est clos jeudi soir avec la remise de prix décernés au(x) meilleur(s) de la télé (les Nymphes d'or). Mais du bon, il n'y en a pas eu que sur les écrans durant la semaine. Le tapis rouge monégasque a lui fait le plein de beaux gosses, pour le plus grand plaisir des jeunes filles hystériques parquées le long des barrière nadars. Rencontre avec deux d'entre eux, à la belle gueule assumée et aux muscles travaillés...


Daniel Goddard

© Photonews
Certes, Les Feux de l'amour est loin de véhiculer une image sexy. Mais c'est sans prêter attention à l'acteur australien, grand brun au sourire ravageur, qui prêt ses (jolis) traits à Cane Ashby, depuis près de 10 ans maintenant. 

Loin de se contenter d'être un beau gosse, Daniel (mari et père de famille) botte en touche quand on évoque l'attraction qu'il provoque chez la gent féminine. « C'est Bryton (James, alias Devon, présent aussi ce jour-là) qui reçoit pas mal de soutien-gorge! Il est le Tom Jones blanc! (rires) » 

N'empêche, après avoir été évincé de la série, Daniel a fait son retour, suite à une pétition de fans... Il sourit. « Grâce aux nouveaux médias sociaux, on a la chance de rester connecté avec les fans. On comprend que c'est eux qui comptent. Si on n'a pas une base de fans quand on joue dans un soap opera, votre destin est incertain... »


Trevor Donovan

© Photonews
Blond, grand et bien taillé (il nous confie avoir fait un footing de 3 heures dans les rues de Monaco), style surfeur californien (le bronzage en moins), Trevor a causé l'émoi chez pas mal de jeunes femmes découvrant la nouvelle version de Beverly Hills 90210 (diffusée pour l'instant chez nous sur Plug RTL). 

Homosexuel dans la série, mais assumant un côté beaucoup plus viril dans la réalité, Trevor Donovan revient sur les petits écrans dans la peau d'un cowboy (Texas Rising). 

Un style moins propre sur lui que l'acteur aux faux airs de Brad Pitt aimerait porter de plus en plus souvent, histoire de ne pas s'attacher à une image de Mister Perfect. « Constater cette popularité ici auprès des femmes, c'est flatteur et chouette. Je le gère plutôt bien...(rires) Et pour être honnête, à Los Angeles, on croise des gens connus à tous les coins de rue, donc on n'est pas harcelé. En fait, j'aimerais évidemment jouer des personnages plus sombres, moches. Mais on ne peut jouer que des rôles dans lesquels les gens vous voient. Je fais un premier pas dans cette direction (avec Texas Rising)..En vieillissant, j'espère avoir des rôles de plus en plus différents. »