Tuur Roels d’Alost est devenu la première icône belge de Coca-Cola light. Ce dernier peut maintenant faire ses valises, car il remporte un billet duo pour New York et 10 000 euros…

L’homme Coca-Cola light évoque tour à tour l'ouvrier sexy des années nonante, le livreur, le laveur de vitres et, bien entendu, le jardinier... Virilité, sex-appeal et yeux ravageurs font partie de l'ADN du bellâtre au soda. 

662 candidats ont tenté l'aventure pour devenir l'homme Coca-Cola light belge. Seuls 10 étaient encore en lice pour l’élection finale au Chalet Robinson à Bruxelles. Le jury, composé du styliste Jani Kazaltzis, de l’ex-athlète Elodie Ouedraogo et de la créatrice du blog de mode Alerte à Liège Sophie Ismail.


Tuur Roels a réagi  : « C’est évidemment un grand honneur d’avoir été choisi parmi 662 candidats, ce fut un parcours fantastique. Une fois en finale, tu crois en tes chances et tu te rends encore plus compte à quel point l’homme Coca-Cola light est une légende. Chapeau aussi aux autres finalistes, ils ont été des candidats à la fois sympathiques et redoutables. »

Il repart avec 10 000 euros, un billet duo pour New York ainsi qu’un rôle dans une campagne de Coca-Cola light. Son sponsor, Tania, gagne quant à elle un citytrip à New York pour quatre personnes et un budget shopping de 5 000 euros.

Et parce que ça fait toujours plaisir, on se repasse la dernière pub Coca