Le costard leur va à ravir, lorsque ce n'est pas la moustache ou la petite écharpe. Coup d'oeil sur le look de six entraîneurs clé du Mondial 2014.

Le Mondial approche.... Si les joueurs sont au centre de toutes les attentions, les entraîneurs jouent également un rôle essentiel au bon déroulement de cet événement planétaire de football. Et eux, ils ne portent pas le petit short (sauf à l'entraînement), d'ailleurs, ils n'évoluent pas sur le terrain. Mais, les caméras se tournent souvent vers leurs gestes d'humeur, leurs cris de joie, leurs déceptions, leur nervosité, etc. L'occasion donc pour les plus attentifs (plus au look qu'au sport) de repérer leur tenue, leur manière d'être, leur physique.



Marc Wilmots

Le sélectionneur bien-aimé de la Belgique... Depuis qu'il fait gagner les Diables, on l'adore! Et puis, c'est un sacré gaillard. Avec son accent, impossible de se tromper, il est bien de chez nous. Malgré son côté ours un peu rustre, il arbore un look chic, mais décontracté (costard, sans cravate), lorsqu'il soutient son équipe en bord de pelouse. Son vêtement fétiche: la chemise blanche! Il ne la quitte (parfois) que pour un polo lors des événements moins cruciaux. D'ailleurs, on nous a soufflé que lorsqu'il pleut et qu'elle lui colle à la peau, il est « so sexy »... Bon, on laissera de côté la petite mèche rebelle qui échappe au pot de gel.

Joachim Löw

Petite écharpe (ou foulard), pull sur les épaules, chemise au col parfait, veste de costard ou pull en col V, veste en laine et col roulé en hiver, l'entraîneur de la Mannschaft, il est classe. Avec ses cheveux grisonnants parfaitement coupés, son sourire ravageur, et son charisme, on en oublie presque la présence du joueur fétiche allemand Bastian Schweinsteiger sur la pelouse. D'ailleurs, nos yeux se tournent inévitablement sur Joachim...

Fabio Capello

Sous son air très stricte, l'Italien entraîne l'équipe de Russie. Lunettes rectangulaires, costume et cravate, c'est le genre de personnage qu'il vaut mieux ne pas contester. Mais parfois, la mine se détend et lorsque le sourire gagne le sélectionneur, il semble bien sympathique, tout en conservant cette aura incroyable.

Luiz Felipe Scolari

Il est le très emblématique entraîneur des Brésiliens. Sanguin, mais dont l'esprit de famille réunit une équipe comme personne, il est réputé pour son caractère très dur. Surnommé "Sargentao" (sergent-chef) ou "le Dictateur", il porte la petite moustache parfaitement découpée. Du costard au polo, en passant par les vestes de training et la cravate, son style change de match en match. Pour un Italien d'origine, on ne lui reconnaîtra pas un goût exceptionnel dans ses choix de tenues. Mais tant qu'il mène la Seleçao à la victoire dans son pays (Ah non, on veut les Diables!)...

Vicente del Bosque

Il est le père respecté de la Roja! D'ailleurs, on le choisirait bien comme papa avec son air sévère lorsque le moment est crucial, et son visage ultra sympathique (même attendrissant) quand il sourit. Souvent vêtu d'un costume sombre (parfois ligné), l'homme à la moustache grisonnante inspire le respect, normal lorsqu'on entraîne la meilleure équipe du monde.

Cesare Prandelli

Le sélectionneur de la Squadra Azura incarne le charme à l'italienne. Coiffure parfaite, costume ajusté, chaussures cirées, ce dandy porte avec lui la classe de son pays, le style un brin « play-boy macho ». Que dire le jour où il a laissé pousser la barbe, Mamma Mia, quel homme!