Jeune maman blogueuse devenue photographe puis influenceuse, Ganaëlle Glume a débuté avec les réseaux sociaux comme Facebook et Instagram, des canaux qu’elle considérait à l’époque comme une grande cour de récréation, "un journal intime ouvert, sur lequel je postais des sujets et des photos avec lesquels j’étais totalement à l’aise". Sa fille aînée, Thémis et son petit Ulysse sont apparus directement dans ses histoires et ses clichés. "Mais je leur demandais s’ils étaient d’accord, si cela les amusait. J’ai tout de suite vu que ma fille aimait ça, qu’elle était à l’aise devant un objectif puis une caméra", se souvient Ganaëlle. Inscrite toute jeune dans une agence de casting, la jeune Thémis joue désormais dans des films, des pubs, des séries. Mais si elle adore se glisser dans un rôle, elle n’en profite pas pour se mettre en avant sur les réseaux sociaux. Aujourd’hui, à 17 ans, son compte IG est même privé. "Aujourd’hui, j’ai d’ailleurs l’impression que tous les jeunes de cette génération préfèrent gérer leur image par l’instantanéité : ils changent et effacent les photos de leurs comptes Insta sans arrêt. Les miens préfèrent même poster des photos marrantes ou pourries", conclut l’influenceuse.