Lundi, c’est la Journée internationale du yoga, décrétée par les Nations unies. Une discipline qui fait un bien fou, c’est avéré, et qui plaît de plus en plus. En Belgique, près de 10 % de la population a déjà pratiqué le yoga !

Ce sont en grande majorité des femmes qui en font et elles ont tout compris !

Le yoga, en effet, n’est pas un sport "cher", que vous fassiez du yoga à domicile ou avec un prof : un t-shirt, un legging, un tapis de yoga (ou un essuie) et vous pouvez vous y mettre. Le prix d’une séance de yoga, dans un cours collectif ? À partir de 10 €.

L’intérêt de ce sport, c’est qu’il fait du bien au-delà de la simple séance "sportive" : on y découvre vite les bienfaits de la respiration. Cela a l’air tout bête, mais on ne sait plus respirer aujourd’hui : on respire de façon mécanique et inconsciente. Or respirer en conscience, c’est tout bénef pour le corps, le mental et l’émotionnel.


Le mot "yoga" vient d’une très ancienne racine sanskrite jug signifiant "union". Globalement, la pratique du yoga va vous aider à recréer de l’espace non seulement dans votre corps (grâce aux étirements), mais aussi dans votre esprit (grâce à la relaxation/déconnexion).

Ce qu’on aime aussi, c’est qu’il n’y a pas d’esprit de compet. Ce qui compte, ce n’est pas de réussir une posture, c’est de la faire. Et de progresser à son rythme, peu importe notre souplesse de base. " Si le yoga est à ce point addictif, c’est parce qu’on peut toujours progresser ", détaille le professeur de yoga Pierre Rousseaux. " Une phrase résume d’ailleurs bien cette discipline : ‘Dans le yoga, l’important n’est pas de toucher ses pieds, mais c’est ce que vous ressentez en essayant de les toucher.’ "

Enfin, la pratique régulière de cette discipline convient à tous les âges et toutes les situations : il existe du yoga pour enfants, du yoga prénatal (pour les femmes enceintes), etc.